Malgré les absences pour blessures ou suspensions, les Lausannois ont démontré avoir un contingent étoffé et une équipe déterminée. Ils se sont imposés samedi, face à Montreux-Sports.

Annoncé au Stade Samaranch, le match s’est déroulé sur le terrain synthétique d’Ouchy devant une assemblée en petit nombre au coup d’envoi, et tant pis pour les retardataires qui ont manqué le début tonitruant des Lausannois. Presque sur le coup d’envoi, l’attaquant Lausannois surprend Mauclet en le pressant sur sa relance. Le ton est donné.

Pas de round d’observation dans ce match, le Stade Lausanne Ouchy ne veut pas attendre et son pressing haut se montre immédiatement payant lorsque Hamza Kari récupère la balle dans le camp adverse et se précipite à toute vitesse pour s’offrir un premier face à face avec le gardien qu’il concrétise en trois temps. Le capitaine du jour montre la voie à suivre.

Hamza Kari, auteur d’un grand match, ouvre le score pour Stade Lausanne Ouchy

Egalisation à la 6e minute

Trois minutes auront suffi à Montreux-Sports pour égaliser, une frappe d’Edil Sara surprend le gardien et permet aux siens de revenir au score, le numéro 20 inscrit là son 15e but de la saison lui permettant de confirmer sa deuxième position au classement des buteurs.(classement des buteurs ACVF)

Mais ce but sera l’unique vraie occasion pour les visiteurs de ces 45 premières minutes, dominés durant la première mi-temps, les hommes de Mouloud Mekaoui subissent un pressing de tous les instants, difficile de pouvoir dérouler son jeu, il faut dire que malgré les absences notables du côté du SLO, les Lausannois sont très bien organisés et imposent un rythme soutenu durant toute la première période. Le capitaine intérimaire Hamza Kari, déjà buteur à la 3e minute, livre une grande prestation, repositionné dans un rôle de meneur de jeu, il est présent sur tous les ballons aériens tout en étant très actif dans la construction de jeu des Lausannois. Sur un dégagement de son gardien, Kari dévie de la tête pour David Staffoni dans le couloir droit, ce dernier déborde à grande vitesse et tente sa chance d’une frappe croisée dans les seize mètres, le gardien repousse tant bien que mal, mais Joni De Oliveira a bien suivi et inscrit le 2 à 1. On joue alors la 10e minute.

3 à 1 après 15 minutes de jeu

On reprend les mêmes et on recommence, 15e minute, un contact engagé sur Kouassi n’est pas jugé illicite par l’arbitre, dans la foulée de ce petit cafouillage, on lance à nouveau Staffoni dans le couloir droite, il déborde et trouve à nouveau De Oliveira d’un bon centre à ras de terre. Le numéro 26 s’offre un doublé après seulement 15 minutes. Il ne fallait vraiment pas arriver en retard. Le score n’évoluera pas jusqu’à la mi-temps mais le rythme reste le même, Stade Lausanne domine cette première période et ne laisse que trop peu de chance à Montreux-Sports de revenir au score. Staffoni est intenable dans son couloir et le pressing collectif est étouffant pour Montreux. Il y a pourtant eu une bonne occasion à la 16e sur le premier corner de la partie, Ftiss est trouvé de la tête mais la tentative du défenseur montreusien passe au-dessus de la barre transversale.

Penalty !??? Coup franc indirect… Dans la surface !

La deuxième mi-temps démarre en trombe mais c’est un tout autre scénario qui se dessine, Montreux fait bien circuler la balle, parvient à se déployer et se montre dangereux dès la reprise. Un bon ballon est donné dans la profondeur pour Soumaila. L’attaquant de Montreux se défait d’un défenseur et s’infiltre dans la surface de réparation, l’arbitre siffle sur l’intervention défensive et tout le monde pense que c’est un penalty accordé à Montreux-Sports. Le juge de touche se place d’ailleurs en conséquence mais après de longues secondes d’explications entre les joueurs et l’arbitre. C’est bien un coup franc indirect qui est donné dans les seize mètres à la 47e. NDLR : L’arbitre a sifflé en raison d’une passe en retrait au gardien prise par les mains (nous explique l’arbitre au terme de la rencontre). Les esprits s’échauffent au bord du terrain mais c’est de courte durée, puisque sur ce coup franc, Montreux va revenir au score. Un premier essai contré mais Mavuemba en profite et voit sa frappe du gauche trompé le gardien lausannois. On joue alors la 50e et les visiteurs semblent bien capables de revenir au score.

Stade Lausanne n’a pas le même visage qu’en première mi-temps mais s’offre une bonne occasion à la 62e lorsque Muja est lancé seul sur le côté gauche, Mauclet sort et intervient en dehors de sa surface, on réclame le carton rouge pour cette occasion avortée par le gardien (qui a touché le ballon de la main). L’arbitre sort le carton jaune. Coup franc à l’entrée des seize… Sans conséquence.

Fin de match exaltante

A l’heure de jeu, Stade Lausanne retrouve ses repères et cette deuxième période devient plus équilibrée, les occasions se raréfient. Il va falloir patienter la fin de match pour frissonner à nouveau. Et ça démarre avec Montreux-Sports, qui manque de peu de revenir au score sur un coup de pied arrêté à la 85e minute. La frappe de Beqiri n’est pas cadrée. Deux minutes plus tard, c’est SLO qui obtient un bon coup franc mais Cappucci manque le cadre à son tour. Le ballon passe tout près du poteau gauche.

La fin de match est imminente et la tension est palpable. Nous sommes dans les arrêts de jeu et les locaux vont sceller la victoire sur une belle action en une-deux Camerieri et Cuba Stocks, (tous deux entrée en cours de jeu). La frappe de Cuba Stocks conclut l’action et délivre les Lausannois de cette fin de match tendue en validant cette victoire 4-2 (90e+2).

le championnat n’est de loin pas fini et d’un week-end à l’autre tout peut basculer “

Hicham Kadoum, entraîneur du Stade Lausanne Ouchy

Stade Lausanne passe devant Montreux-Sports

Une victoire méritée sur l’ensemble de la partie, malgré une bonne réaction de Montreux-Sports en deuxième mi-temps qui n’a pas démérité. Les hommes d’Hicham Kadoum passent devant Montreux au classement avec 36 points et occupent la troisième place. Montreux-Sports se retrouve désormais juste derrière avec 34 points. Pully et Racing se sont tous deux imposés ce week-end, et occupent les premières places au coude à coude avec 37 points chacun. Mais c’est bien SLO qui a réalisé la meilleure performance avec cette victoire sur un concurrent direct pour le titre. L’entraîneur lausannois ne s’emballe pas pour autant : « Il est clair qu’on a fait un bon résultat contre un adversaire direct, mais le championnat n’est de loin pas fini et d’un week-end à l’autre tout peut basculer. Pour nous le plus important, c’est d’être régulier dans nos performances et de prendre match après match. De travailler et de prendre du plaisir ! » Confie Hicham Kadoum avant d’appeler à la vigilance : « il ne faudra surtout pas se relâcher et respecter chaque équipe que l’on va rencontrer, car aucun match ne sera facile ! ».

Sade Lausanne Ouchy – Montreux-Sports 4-2 (3-1)

Buts : 3e Kari 1-0, 6e E. Sarda 1-1, 10e De Oliveira 2 -1, 15e De Oliveira 3 -1, 50e Mavuemba 3-2, 90e+2 Cuba Stocks 4-2.

Stade Lausanne Ouchy : Moreira ; Baysal, Mafuta, Tazila ; Kouassi,  Cappucci, Muja, Clavel ; De Oliveira , Kari (C), Staffoni Entraîneur: Hicham Kadoum.

Montreux-Sports : Mauclet ; Ftiss, Ajvazi ©, Martins, Sarda ; Abazi, Mendy, Würsten, Beqiri ; Sarda, Dormond Entraîneur: Mouloud Mekaoui.

Rédacteur : Luis Masia

Photographe : Suat Jashari

Leave a comment

*

code