Le théâtre des rêves

L’écrin du Terrain de Chavanne de Poliez-Pittet avait fière allure pour ce jour de fête annoncée. Orné de bleu et de blanc, aux couleurs de l’équipe locale et sublimé par les chants des supporters des deux équipes, venus en nombre dans le Gros-de Vaud, la résidence du FC Poliez-Pittet avait pris des airs d’arène de tous les possibles, l’apparence d’un théâtre des rêves.

Pour cette « finale des finales », la donne était claire pour les deux équipes dans ce remake du match d’il y a tout juste un an : tout autre résultat qu’une victoire pour Champvent II enverrait Poliez-Pittet en 3ème ligue. Mais les pensionnaires du Battoir n’ont finalement pas réussi à vaincre leurs vieux démons.

Une revanche ratée

Après avoir pourtant su enfin déjouer la prophétie qui les avait privés de victoire lors des barrages des deux saisons précédentes, les Chanvannais s’étaient octroyés, mercredi passé face à Yvonand IA, le droit de croire encore à une promotion qui leur échappait depuis bien trop longtemps. Seulement, contrairement à leurs précédents adversaires, les Croqua-Bleyssons n’ont pas laissé de place à une quelconque rêvasserie des visiteurs. Après moins de 3 minutes, Arnaud Fame forcait déjà Ricardo Coutinho à capituler devant sa frappe croisée. Bien qu’Anthony Schwyn ait forcé Raphaël Baud à l’erreur pour remettre les compteurs à zéro, juste avant la-mi temps, Champvent allait être finalement rattrapé par la patrouille. Une patrouille d’un seul homme, nommé Léonard Trüeb, qui envoyait Poliez-Pittet au 7ème ciel à la 65ème minute en inscrivant le 2-1.

« Aujourd’hui on peut évidemment être déçus, c’est normal, mais on ne peut pas avoir de regrets », commentait calmement Pascal Vidmer. « On a eu des occasions, mais je pense qu’ils méritent amplement leur promotion. On a vécu de belles finales, avec un joli public. Maintenant, c’est le foot, il va falloir digérer un peu et repartir », terminait Pascal Vidmer, contemplant au loin la liesse qui s’était emparée au sein du camp adverse. Le bonheur n’est jamais loin et pour Champvent II, il n’aura jamais été aussi proche.

Alexis Chevalley, Anthony Schwyn et Champvent ont une nouvelle fois échoué proches du but.

Poliez-Pittet, le couronnement

Samuel Guignard, le doyen de la formation de Poliez-Pittet était, lui, aux anges après l’officialisation de la promotion de Poliez-Pittet: « On est évidemment très satisfaits, c’est beau de pouvoir vivre ce genre d’émotions et d’offrir ça au public qui nous a suivis en nombre pendant ces finales ». L’irréductible quadragénaire, infatigable dans l’entrejeu.,a fait partie des éléments-clés de ces barrages de promotion pour la formation du Gros-de-Vaud, « C’était aussi important de pouvoir tirer un trait sur l’échec de l’année dernière, même si fondamentalement le fait de ne pas être monté n’a pas changé grand-chose au sein du club », témoigne le numéro 6 de « Poyé ».

Poursuivra-t-il l’aventure la saison prochaine ? « Je ne sais pas encore, on va déjà célébrer cette montée et ensuite bien réfléchir pour la suite. J’ai déjà essayé d’arrêter pas mal de fois, mais en fait j’aime trop le foot alors je me laisse toujours convaincre de rechausser les crampons », souriait Samuel Guignard avant de repartir, bière à la main, festoyer auprès des siens.

Poliez-Pittet, par la ferveur dégagée autour de son équipe fanion durant ce mois de juin fait décidément un bien beau promu, qu’on se réjouit déjà de suivre en 3ème ligue. Chapeau les artistes.

Samuel Guignard (ici face à Yvonand) a été l’un des hommes forts de Poyé tout au long de la saison.

Le chiffre du match :

25, comme le nombre de saisons que Mathieu Jacquemet aura passées sous la tunique Chanvannaise. A 43 ans, le numéro 18 de la « Deux » du FCC a décidé de raccrocher les crampons, sur une note malgré tout positive : « Bien sûr ça aurait été joli pour lui de terminer sur une promotion, mais il y a pire que de partir sur un match de finales » commente son entraîneur Pascal Vidmer en souriant. Par la grande porte s’il vous plaît Monsieur Jaquemet et merci pour tout.

16.06.2024 : FC Poliez-Pittet – FC Champvent II 2-1 (1-1)

Buts : 3e Fame 1-0, 45e Baud (c.s.c) 1-1, 65e Trüeb 2-1.

Poliez-Pittet: Poliez: Mir; Medic, Baud, Gindroz, Armbruster; Douais, Lopez, Guignard, , Trüeb ; Fame (C), Devantay.

Sont entrés en jeu : Wolff, David, Michot L., Bailly, Michot D. et Schneggenburger.

Entraîneurs : Christian Carrard et Anthony Bavaud

Champvent : Coutinho; Calani, Joray, Bonzon, Rufener; Perrin (C), Virgolin, Poget, Fernandes, Schwyn; Hoffmann.

Sont entrés en jeu: Renggli, Chevalley, Ansermet.

Entraîneurs : Pascal Vidmer et Gilles Chevallier

Notes : Terrain de Chavanne, Poliez-Pittet, 350 spectateurs. Arbitrage d’Adrien Pégé qui avertit Fernandes (41e, antijeu), Gindroz (47e, jeu dur) et Calani (57e, jeu dur).

Rédacteur et photographe: Lucas Panchaud

Photo de couverture: Instagram du FC Poliez-Pittet

Articles récents

Flash Actu

« Tolérance Zéro »

La sanction a été divulguée par l’ACVF ce mercredi via son communiqué. À la suite des incidents survenus en marge de la finale de la

Annonces

Club recherche tenancier(ère) !

Le FC Le Talent est à la recherche d’un tenancier ou d’une tenancière pour sa buvette à St-Barthélémy pour la saison 2024-2025 et pour une