Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/clients/1b32da1c05e8d830d6c7c8e2eb16d637/web/wp-content/themes/fcunited/theme-specific/theme-tags.php on line 867

Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/clients/1b32da1c05e8d830d6c7c8e2eb16d637/web/wp-content/themes/fcunited/theme-specific/theme-tags.php on line 883

Le groupe 2 de 4e ligue a connu son “Super Sunday morning” dimanche matin! En parallèle, à quelques kilomètres d’intervalle, Lusitano LS (1er) recevait LUC-Dorigny II (2e), tandis que Malley II (3e) accueillait Veyron-Venoge (4e). La preuve que cette journée a été décisive? A 12h30, plus aucune équipe n’occupait la même place qu’à 10h30! Les deux places de finalistes sont, logiquement, en possession des deux vainqueurs du jour, LUC II et Veyron-Venoge, lesquels sont tous deux allés s’imposer à l’extérieur.

Le LUC a vraiment montré un beau visage

Le LUC, notamment, s’est montré impressionnant sur le terrain Coubertin de Vidy dans le choc au sommet. Ce qu’on a aimé de cette équipe, qui a raté les finales de peu l’an dernier (4e)? Sa discipline et son état d’esprit. Disposée en 4-5-1, la troupe de Didier Léchaire a montré le visage d’une équipe capable d’aller disputer les finales, défendant très bien et se montrant tranchante offensivement. Il y a de l’organisation dans cette équipe et cela doit autant aux qualités de son entraîneur qu’à celles de ses joueurs. Jamais on n’a senti la II du LUC en position de craquer face à une équipe de Lusitano pourtant redoutable. Au final? Une victoire 0-2, avec un but au milieu de chaque mi-temps. Implacable.

L’assist d’Hicham Amia, le 0-1 de Manu Ferreira

Oui, LUC a été impressionnant et on a aimé ce qu’on a vu de la part de cette équipe, laquelle en est vraiment une. Le premier but? Une passe admirable en profondeur de Hicham Amia, conclue par Emmanuel Ferreira d’un ballon bien placé (28e). La première occasion du match a été la bonne pour les visiteurs, et elle a été suivie d’une explosion de joie, laquelle est venue effacer un peu de nervosité, celle de trop bien faire. La première demi-heure a en effet été révélatrice de l’importance du match avec deux équipes refusant de se livrer, conscientes de l’importance de ce choc.

Deux grosses occasions pour Lusitano en fin de match

En deuxième période, Lusitano a essayé de revenir, bien sûr, mais a encaissé le deuxième sur une belle inspiration de Hamza Kebiri, laquelle a profité à Hicham Amia. 0-2 et la fin des espoirs pour Lusitano, malgré deux immenses occasions en fin de match. Une fois, la barre transversale a sauvé Mario Petricevic, et une fois, c’est sur la ligne qu’un défenseur a pu dégager. Au final, le LUC a tenu bon sans (trop) trembler et a pu fêter une victoire globalement méritée grâce à sa maîtrise.

Le LUC a construit ce succès avec intelligence et discipline

Il peut en effet arriver en 4e ligue que les matches soient fous, entre des équipes à l’enthousiasme aussi prononcé que les lacunes tactiques. Mais en ce dimanche matin, rien de tout ça. Il y avait de l’envie, mais aussi beaucoup d’intelligence et de discipline. Ce succès, les Universitaires l’ont construit avec la tête et cela est de bonne augure en vue d’éventuelles finales. Ils n’y sont encore pas, mais ils n’en sont pas loin.

Lusitano a encore son destin entre les pieds

Lusitano, bien sûr, peut encore y croire, puisque les Portugais ont encore leur destin entre leurs pieds. Ils ont deux points de retard sur Veyron-Venoge (2e)? Oui, mais ils ont aussi un match en moins, face à Echichens II mardi. S’ils s’imposent, ils repassent devant à trois journées de la fin. Et ça, forcément, Oscar Patino l’a en tête. Lorsqu’il a réuni ses joueurs pour un long débriefing au bord du terrain dimanche à 12h30, il leur a répété de relever la tête et de ne pas oublier ce pour quoi ils se sont battus depuis le début de la saison. Perdre un match au sommet, cela fait mal, c’est sûr. Mais les grandes équipes sont celles qui arrivent à faire oublier ce revers en étant encore plus fortes le match d’après. A eux de jouer pour retrouver les finales où ils étaient passés tout près de la montée l’an dernier (3e de leur groupe derrière Genolier-Begnins II et Stade Payerne II).

Un match disputé dans un fair-play remarquable

A relever le fair-play admirable dans lequel s’est déroulé cette partie. De la première à la dernière minute, tout s’est fait dans un respect absolu des règles, de l’adversaire et de l’arbitre. M. Philippe Cochard a été excellent et a eu du plaisir à arbitrer ce choc au sommet. Cela s’est vu et le spectacle a été parfait grâce à lui, aux staffs et aux 22 acteurs. On ne sait pas si l’ACVF avait dépêché un inspecteur fair-play en ce dimanche matin, mais si oui, il aurait eu meilleur temps de rester au lit.

Ils ont dit à Footvaud.ch

Oscar Patino, entraîneur de Lusitano

J’avais dit à mes gars de me méfier d’Hicham Amia, qui est leur meilleur joueur et je ne me suis pas malheureusement pas trompé… Je savais qu’il était capable de mettre des passes comme sur le 0-1 et c’est ce qui est arrivé. On lui a laissé deux mètres, un moment d’inattention, et c’était prêt. Ensuite, on a eu des occasions, on a bien réagi, mais ils ont marqué ce deuxième but, toujours sur une inattention défensive. On n’a pas aussi bien joué que d’habitude, le ballon a moins bien circulé par rapport à ce que nous pouvons faire, mais nous ne pouvons pas tout le temps jouer sur synthétique non plus! L’herbe, ça fait partie du foot, il faut aussi jouer de temps en temps dessus (sourire). Mais j’ai surtout dit aux gars de relever la tête et de faire en sorte d’aller chercher ces finales. Il n’y a pas de grands calculs à faire, il faut gagner nos matches. Et ça commence par mardi face à Echichens. Rien n’est perdu. Absolument rien. On reste l’équipe à battre.

Didier Léchaire, entraîneur de LUC II

Une très grande satisfaction! Je suis fier des gars, ils ont répondu présent. On se trouve au devant d’une semaine décisive, puisque mardi on joue contre Lonay et ensuite ce sera Malley II. Si on négocie bien ces deux matches, on pourra commencer à parler de finales. Pour l’heure, on n’a encore rien fait, même si je suis très content de ce que j’ai vu aujourd’hui. On a très mal commencé le deuxième tour et j’ai été un peu inquiet. Des joueurs nous ont quitté, comme toujours quand on perd… Mais on a relevé la tête avec ce 11-0 contre BRP III et ce succès aujourd’hui. C’est bien, continuons et offrons-nous ces finales!

Les hommes du match

Pour Lusitano, Miguel Angelo Moura a montré ce qu’était un footballeur de haut niveau. Formé au grand FC Porto, il a impressionné par la qualité de ses prises de balle. A la 18e, notamment, il a réalisé un enchaînement “contrôle orienté de la poitrine-crochet” qu’on n’avait vu qu’en Champions League jusqu’à aujourd’hui. La grande classe, mais il éprouve ce par quoi passent tous les joueurs de son niveau: la difficulté de s’intégrer au football amateur. Sinon? Le capitaine Francisco José Pereira est un sacré manieur de ballon aussi. Lusitano a des armes offensives, c’est sûr.

Du côté de LUC-Dorigny, on a aimé le gardien Mario Petricevic. Ancien de La Sallaz et de Stade-Lausanne, il a largement le niveau pour jouer encore au dessus. Il parle, il rassure et il réalise les arrêts nécessaires. Clairement un atout en vue des finales. Sinon? On mentionnera Hicham Amia, meneur de jeu au vrai toucher de balle. Il oriente le jeu, il construit, il offre des passes décisives et il marque. Un très bon footballeur, sans aucun doute. Un dernier? Clément Grozel, infatigable milieu de terrain récupérateur. Il joue simple et juste.

Les prochains rendez-vous

Les deux équipes rejouent mardi. A 20h, Lonay IB (7e) reçoit le LUC. A 20h30, Lusitano accueille Echichens II (8e).

FC Lusitano LS – AF LUC-Dorigny II 0-2 (0-1)

Buts: 28e Emmanuel Ferreira 0-1; 71e Hicham Amia 0-2.

Arbitre: M. Philippe Cochard.

Lusitano: Figueiredo; Paulo Ferreira, Cescutti, Vitor Pereira, Tiago Pinto; Dornan, Miguel Moura, Bruno De Lima, Bruno Pinto; Francisco Pereira, Fernando Ventura.

Remplaçants au coup d’envoi: Kohler, Carlos Gonçalves, Jorge Ramos, Matues, Domingos Garcia et Salyd.

Entraîneur: Oscar Patino

LUC: Petricevic; Roel, Pllan, Durussel, Mayerat; Grozel, Jasiqi, S. Miftari, Emmanuel Ferreira; Hicham Amia; K. Miftari.

Remplaçants au coup d’envoi: Watanabe, Dani, Bove, Becirovic, Kebiri, Bruno et Chamkhi.

Entraîneur: Didier Léchaire

Terrain Coubertin, Vidy.

Leave a comment

*

code