Après avoir été menés 2-0 après seulement deux minutes de jeu, les hommes d’Ismael Luis Alves n’ont jamais perdu espoir. Ils ont renversé la situation au terme d’un match au scénario complétement fou.

Il ne fallait absolument pas arriver en retard au Stade de La Veyre ce samedi. En effet, ce duel de titans entre le premier et deuxième du groupe 2 de 3e ligue a tenu toutes ses promesses et nous a offert un véritable récital de buts. Après seulement une minute de jeu, les visiteurs se créaient déjà la première occasion du match. Sur un centre parfaitement millimétré de l’excellent Bleton Basha, le ballon trouvait Serdar Hazal dans la surface de réparation qui armait une reprise de volée puissante qui ne laissait aucune chance au portier veveysan. Ce chef-d’œuvre permettait à Epalinges de prendre rapidement l’avantage.

À peine le temps de reprendre nos esprits et de comprendre ce qu’il venait de se passer, les palinzards doublait la mise sans perdre de temps par l’intermédiaire cette fois-ci de l’excellent Bleton Basha, passeur décisif sur le premier but et à la finition sur celui-ci. Même en réfléchissant aux scénarios les plus cauchemardesques, l’entraîneur Ismael Luis Alves n’aurait sans doute jamais imaginé vivre celui-ci qui était bien réel et qui se déroulait sous ses yeux après seulement deux minutes de jeu.

Abasourdis mais pas abattus !

Cinq minutes après ce véritable coup de massue et une large domination des visiteurs qui profitaient de la mauvaise entame de match des veveysans, sûrement paralysés par l’enjeu de la rencontre, le capitaine Josué Samuel Das Dores exemplaire tout au long du match, prenait ses responsabilités. Ce dernier bottait le cuir magnifiquement bien sur un corner qui trouvait la tête d’Alessandro Caravello, lequel crucifiait le malheureux Patrick Joao Teixeira Borges.

Requinqués après ce but, les locaux continuaient à peser sur la défense d’Epalinges menée d’une main de fer par le capitaine Hasibullah Massoud. À la 20e, sur un long ballon du défenseur Arizdon Mustafa, le portier palinzard ne parvenait pas à capter complétement le ballon et le relâchait pour le plus grand bonheur du renard des surfaces, Jonathan Hoch, qui pouvait le récupérer et remettre les deux équipes sur un score de parité.

Epalinges repassait devant avant la mi-temps

On pensait que le plus dur était fait pour les veveysans, mais les « Rouge et Noir » n’avaient pas dit leur dernier mot. Juste avant le thé, le très bon Yamah Feroghi adressait une passe depuis le coté gauche à destination de Bleton Basha qui se retrouvait seul dans la surface, et pouvait s’offrir un doublé qui faisait énormément de bien à ses coéquipiers.

Quelques minutes plus tard, Epalinges aurait même pu tuer le match sur un coup franc à la 43e qui terminait sur la latte, superbement tiré par le capitaine Hasibullah Massoud, mais également sur une reprise de volée de Yamah Feroghi, repoussée des poings par le portier Tiago André Da Costa Vilas Boas qui sauvait les veveysans à de nombreuses reprises.

Napoli Vevey métamorphosé au retour des vestiaires

On ne pouvait pas savoir ce que Ismael Luis Alves avait pu dire à ses hommes pendant la pause, mais ce qui était sûr, c’est qu’ils étaient totalement galvanisés. En deuxième mi-temps, on assistait à une équipe totalement transcendée de Napoli. Plus agressifs et percutants dans le jeu, les locaux redémarraient sur les chapeaux de roues. Sur un coup franc du virtuose de cette équipe, Ruben Azevedo Santos, très impressionnant dans tout ce qu’il entreprenait, c’était le capitaine Josué Samuel Das Dores qui permettait à son équipe de revenir au score une nouvelle fois dans cette partie, grâce a une reprise de la tête impeccable.

Pendant toute la seconde période, Napoli Vevey animait les débats et privait de ballon les visiteurs, beaucoup moins entreprenants qu’en première période. Il faut dire que l’entrée du veveysan Alex Santos Ribeiro n’arrangeait pas leurs affaires. Lors d’une perte de balle du défenseur palinzard, Aleksandar Petrovic, le demi gauche extérieur Ruben Azevedo Santos récupérait le ballon dans la surface et adressait un caviar au nouvel entrant, Alex Santos Ribeiro, qui éliminait d’un dribble le gardien et permettait à son équipe de mener pour la première fois au score dans ce match.

Après ce but, les palinzards, sûrement trop justes physiquement, n’arrivaient plus à revenir dans la partie, malgré quelques occasions qui buttaient sur un excellent portier veveysan. C’était encore une fois les locaux par l’intermédiaire du très remuant, Alex Santos Ribeiro, qui venait sceller le sort des visiteurs dans les arrêts de jeu. En effet, depuis un long dégagement sur 5 mètres du défenseur Mario Cvelbar, les joueurs d’Epalinges s’arrentaient de jouer et pensaient à un éventuel hors-jeu, (NDLR, pas de hors-jeu sur un renvoi depuis les 5 mètres) et concédaient ce cinquième but dans les derniers instants du match.

Napoli continue son parcours sans faute en championnat

Auteurs d’un excellent début de saison, les veveysans continuent leur parcours sans faute en championnat, avec sept victoires en sept matchs. Un déplacement périlleux les attend tout de même dimanche prochain au Stade de la Rotzérane, à Roche, pour y affronter l’actuel nouveau second du classement. Quant aux palinzards, ils recevront à domicile la troisième équipe du Vevey-Sports pour tenter de récupérer leur place perdue ce week-end.

AS FC Napoli Vevey – FC Epalinges 5-3 (2-3)

Buteurs : 1e Serdar Hazal 0-1, 2e Bleton Basha 0-2, 6e Alessandro Caravello 1-2, 20e Jonathan Hoch 2-2, 22e Bleton Basha 2-3, 50e Josué Samuel Das Dores 3-3, 66e Alex Santos Ribeiro 4-3, 94e Alex Santos Ribeiro 5-3.

AS FC Napoli Vevey : Da Costa Vilas Boas, Mustafa, Basque, Cvelbar, Hoch, Silva Da Costa, Basque, Azevedo Santos, Gigic, Caravello, Das Dores ©

Entraîneur : Ismael Luis Alves

FC Epalinges : Teixeira Borges, Awes, Petrovic, Massoud ©, Malvaso, Massoud, Wicht, Stanic, Feroghi, Hazal, Basha

Entraîneurs : Aleksandar et Rade Milicevic

Rédacteur : Achraf Mouchrif

Crédit Photo : Suat Jashari

Leave a comment

*

code