Pêché d’orgueil

Auteurs d’un début de match presque parfait, les Ratons se sont fait rejoindre dans les tout derniers instants par un FC Vallorbe IB sans complexes. Ce point du nul inespéré permet en outre à Baulmes de s’échapper seul en tête du classement.

30 minutes au Paradis

« On a très bien commencé la rencontre  avec ces 3 buts marqués rapidement. Vraiment, on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes si nous n’avons pas gagné aujourd’hui », se désolait Aleksandar Veljanoski, l’entraîneur du FC Fey-Sports. Ses hommes ont pourtant prouvé, une demi-heure durant, que leur place au classement n’était aucunement due au hasard. Solidement accrochés au trio de tête, les coéquipiers de Miki Kostadinov avaient même le fauteuil de leaders à portée de crampons. Et toutes les constellations semblaient s’être alignées pour Fey dès le coup d’envoi. Un penalty, un lob habile de l’extérieur du pied du capitaine Joël Benavente, agrémenté d’une tête piquée à bout portant de Samuel Léchaire et le malheureux Memis-Aydin Gozan avait déjà dû capituler à trois reprises. Le portier Vallorbier était même contraint d’abandonner ses coéquipiers après la demi-heure, touché dans le bas du dos.

Benavente (avec le brassard) et Léchaire (de dos, avec le numéro 9), un duo qui fait des étincelles.

Dans le No man’s land

L’étroitesse particulière du terrain de la Rochette en fait un endroit où il n’est jamais facile de se rendre. Elle est de ces pelouses où, bien qu’averti par un coéquipier de l’arrivée d’un adversaire dans notre dos, on est malgré tout jamais vraiment « seul ». Paradoxalement, à compter de la réduction du score, qui semblait alors anecdotique de Théo Heuberger, Fey Sports a peu à peu disparu des radars. Loin d’être galvanisé par le but d’Iliev Boban, qui redonnait trois longueurs d’avance à ses couleurs au retour des vestiaires, Fey a, au contraire, sombré. « On a lâché physiquement, c‘est évident“ s‘attristait Aleksandar Veljanoski. « On n’a pas une bonne préparation, c‘est difficile d‘avoir du monde à l’entraînement. Durant les trêves et les fêtes religieuses, les joueurs partent en vacances. C‘est le problème quand on est un club communautaire, mais difficile de leur en vouloir, malgré la qualité du groupe, ça reste tout de même de la 5ème ligue.“ tempérait le technicien et président du club à forte consonance macédonienne.

Au courage

Mais si Fey Sports peut avoir des regrets, c‘est aussi et surtout grâce à l’abnégation des visiteurs, qui n‘ont rien lâché, même au plus fort de la tempête. « Je pense qu’en quelque sorte, leur 4ème goal nous a fait du bien. On s’est dit qu‘on n’avait plus rien à perdre.“ Expliquait Grégory Ruchat. Le numéro 9 Vallorbier, s‘il n‘a pas marqué, a su sonner la révolte des siens, se montrant d‘abord dangereux en fin de première période avant de décocher une belle frappe déviée à l’origine du 4-2. « Il nous manquait du monde, mais on a un bon groupe. Sans fausse prétention, je pense qu’on peut venir titiller les équipes du haut de classement, on l‘a déjà prouvé. Les dimanches après-midi sont toujours plus agréables lorsqu‘on fait des résultats positifs“, souriait celui qui a connu, entre autres, la 3ème ligue avec le FC Bussigny. Julien Vallotton et Théodore Magnin, tous deux des 11 mètres, profitaient des errances défensives des locaux, coupables de fautes évitables dans leur surface, pour offrir in extremis à Vallorbe-Ballaigues un point amplement mérité.

« Ça reste un point, rien n’est encore joué. Le prochain choc face à Poliez-Pittet sera décisif. On doit faire en sorte de gagner le plus possible de rencontres pour s‘offrir un match à six points ici au mois de mai contre Baulmes“, terminait Aleksandar Veljanoski, conscient du chemin qu‘il reste à parcourir à ses protégés pour, peut-être, jouer les trouble-fêtes en haut du tableau.

Nikola Atanasov (à g. avec le ballon) et Grégory Ruchat (à droite) se sont rendus coup pour coup dimanche après-midi

Les hommes du match

Du côté de Fey on a bien aimé le capitaine Joël Benavente. Il a pris ses responsabilités en début de match pour transformer un penalty que personne ne semblait avoir envie de tirer et a été impliqué sur 3 des 4 buts de son équipe, un vrai numéro 10. Samuel Léchaire a marqué son 10ème but de la saison. Il se bat sur tous les ballons, quitte à prendre des coups au passage. D‘autres attaquants auraient essayé de reprendre le centre du 3ème but de volée, lui, non, il a mis la tête, et quelle tête !

Mention très bien à Tanguy Uldry. Le portier Vallorbier a remplacé son homologue au pied levé sans échauffement et a réalisé plusieurs parades cruciales. Il a eu moins à faire en 2ème mi-temps, mais Christophe Vallotton sait désormais qu’il dispose de deux gardiens solides pour la suite du championnat. Le capitaine Maurizio Rocca était partout à la Rochette. Habituellement milieu de terrain, le numéro 8 de Vallorbe a récupéré, intercepté et relancé un nombre incalculable de ballons, même lorsque ses coéquipiers étaient pris de vitesse. Il s’est même octroyé le luxe de distiller quelques longues balles de toute beauté lorsqu‘il en avait l’occasion. Un vrai roc!

FC Fey Sports – FC Vallorbe Ballaigues IB 4-4 (3-1)

Buts : 20e Benavente pen. 1-0, 30e Benavente 2-0, 32e Léchaire 3-0, 37e Heuberger 3-1, 50e Boban 4-1, 52e Vallotton 4-2, 72e Vallotton pen. 4-3, 87e Magnin pen. 4-4.

Fey : Mitev; Srbinovski, Guerreiro, Kostadinov V., Milkosvski; Kostadinov M., Benavente (C), Atanasov, Bourqui, Najdenov, Léchaire.

Entraîneur : Aleksandar Veljanoski

Sont entrés en jeu: Despont, Georgiev, Iliev, Kolev et Djolev.

Vallorbe : Gozan; Künzler, Rocca (C), Fraga; Holz, Tillot, Magnin, Mondin; Vinat, Ruchat, Heuberger.

Entraîneur : Christophe Vallotton

Sont entrés en jeu: Uldry, Seiler, Vallotton, et Beliafdil

Notes: Terrain de la Rochette, Fey, 95 spectateurs.

Rédacteur & Photographe : Lucas Panchaud

Articles récents

Flash Actu

« Tolérance Zéro »

La sanction a été divulguée par l’ACVF ce mercredi via son communiqué. À la suite des incidents survenus en marge de la finale de la

Annonces

Club recherche tenancier(ère) !

Le FC Le Talent est à la recherche d’un tenancier ou d’une tenancière pour sa buvette à St-Barthélémy pour la saison 2024-2025 et pour une