Stéphane Prieur et ses hommes ont réalisé une sacrée prouesse ce dimanche après-midi. En effet, grâce à leur succès sur Italia Nyon (3-2), les Pranginois ont chipé la première place du groupe à leur rival, et composté leur billet pour les finales de promotion en 2e ligue !

Et pourtant, s’il fallait parier sur un vainqueur après seulement quelques minutes de jeu, notre choix se serait sûrement porté sur Italia Nyon. En plus de l’avantage de jouer à domicile, les Nyonnais ne tardaient pas à se montrer les plus entreprenants dans ce début de rencontre.

Seulement trois minutes ont suffi à Maxime Renault pour permettre à son équipe de prendre les devants. Sur une perte de balle de Prangins, le capitaine Adam Wiedemeier récupérait le ballon, et adressait immédiatement le cuir dans la course pour Maxime Renault. Ce dernier ne se faisait pas attendre pour dégainer sa frappe avec classe face au malheureux Noah Frutiger.

Le ton de la rencontre était donné, aucun cadeau ne serait fait entre les deux formations qui se connaissaient bien.

Le retourné acrobatique de Pierre Quilez

Mais les Pranginois étaient bien plus solides qu’ils en avaient l’air. Malgré une domination accrue des Nyonnais, les protégés de Stéphane Prieur ne se laissaient pas intimider.

Et justement, à la 16e minute, Prangins allait revenir dans la partie, et de quelle manière ! Sur un ballon qui rebondissait dans la surface, Pierre Quilez allait inscrire un sublime retourné acrobatique pour venir offrir à ses coéquipiers le but de l’égalisation sur un plateau.

Le capitaine Adam Wiedemeier à la rescousse

Bien que secoués par cette égalisation, les Nyonnais n’allaient pas lâcher du lest. Au contraire, à la 32e minute sur une frappe de 14 mètres à peu près, le capitaine Adam Wiedemeier allait venir tromper la vigilance du portier Pranginois, et remettre son équipe sur les bons rails.

Supérieurs dans le jeu, Italia Nyon regagnait les vestiaires avec un léger avantage, absolument pas démérité au vu de la prestation réalisée en première période.

Prangins pouvait s’estimer heureux de n’être mené que d’une longueur d’avance à la pause, car le score aurait pu être bien plus lourd.

Prangins métamorphosé au retour des vestiaires

On ne savait pas ce qu’avait pu dire Stéphane Prieur à ses hommes pendant le thé, mais ce qui est sûr, c’est qu’il avait trouvé les mots justes pour insuffler l’électrochoc qu’il manquait à son équipe en première période.

Plus combattifs et dotés d’un grand sens de l’abnégation, les Pranginois avaient totalement changé de visage. A la 52e minute, Marco Cardello allait permettre à son équipe de revenir une nouvelle fois dans la partie, lui qui transformait aisément un caviar transmis par Matteo Stanca Taza.

Prangins allait même passer devant pour la première fois dans cette rencontre, mais cette fois-ci, sur un penalty indiscutable. En raison d’un pied levé dans la surface qui venait toucher le visage de Felix Bobbink, l’arbitre n’hésitait pas une seule seconde à accorder la faute.

Marco Cardello se chargeait de le transformer sans trembler, pour le plus grand bonheur du banc de Prangins qui laissait éclater sa joie.

Prangins en finales de promotion, mais Italia Nyon aussi !

Malgré les nombreuses tentatives en fin de partie, les hommes de Francisco Melchor ne reviendront jamais au score. Ils pourront certainement nourrir quelques regrets, eux qui avaient le match en main en première période.

Cependant, les regrets seront sans aucun doute de courte durée. En effet, malgré cette défaite, les Nyonnais sont également qualifiés pour les finales de promotion.

Avec le match nul de l’AF Luc-Football samedi dernier face à Echichens II (2-2), les protégés de Francisco Melchor accéderont eux aussi aux finales de promotion pour la 2e ligue. Les yeux sont déjà tournés sur la préparation de ces matchs cruciaux pour les deux formations.

ça fait 3 ans qu’on se bat pour ça !

Stéphane Prieur :
Entraineur du FC Prangins

« Je ressens énormément de plaisir ! Ça fait maintenant trois ans qu’on se bat pour ça, et cette année, on a réussi à atteindre cet objectif avec un très bon groupe. Je suis très fier de mon équipe.

Maintenant, il reste cette histoire de première ou deuxième place, on verra ça, mais le plus important est fait, on est en finales ! », terminait un Stéphane Prieur euphorique.

FC Italia Nyon – Prangins Sport (2-3)

Buts : 3e Maxime Renault 1-0. 16e Pierre Quilez 1-1. 32e Adam Wiedemeier 2-1. 52e Marco Cardello 2-2. 61e Marco Cardello (penalty) 2-3.

FC Italia Nyon : D Antuono ; Hysenaj,  Nana, Da Fonte ; Jonoski, Beadini , Cintrao, Wiedemeier(C), Renault, Devanthery, Rexhaj. Entraîneur: Francisco Melchor Tirado.

Prangins Sport : Frutiger ; Von Knorring,  Noel, Vuitton, Bobbink, Teguia ; Quilez, Vosdey(C), Loué : Stanca, Cardello. Entraîneur: Stéphane Prieur

Rédacteur : Achraf Mouchrif

Photographe : Suat Jashari

Leave a comment

*

code