Les «malheureux» qui sont tombés dans le groupe de l’ogre Stade Lausanne Ouchy sont donc Gland IIA, Union Portugaise et Le Talent. Les Stadistes seront-ils vraiment irrésistibles?

Gland IIA
1er du groupe 1 – 20 matchs, 47 points

Le FC Gland est le seul club (lire nos lignes sur Stade Lausanne Ouchy plus bas) avec deux équipes dans les finales de promotion en actifs. En effet, la «première» s’attaque à la montée en 2e ligue inter, alors que la «deux» tente le retour immédiat en 3e ligue.

La 3e ligue, une catégorie qui n’a pas trop réussi à la réserve glandoise ces dernières saisons. Promue en 2018, elle a ensuite terminé dans les quatre derniers les trois années suivantes pour finalement subir la relégation en 2021.

Gland IIA s’appuie sur une large majorité de joueurs formés au club et beaucoup de jeunes de 19 à 23 ans. Le tout entouré par quelques précieux trentenaires comme le défenseur central et capitaine Kevin Batardière ou le demi axial Mathieu Villemagne (tous deux 33 ans). 75% de l’effectif a vécu la relégation la saison dernière et à cœur de «corriger le tir».

Gland IIA a connu un parcours «facile» pour terminer avec 16 points d’avance sur le 3e rang. Il faut dire que l’équipe a pu compter sur un buteur en verve, puisque André Vilela (23 ans, formé à Genolier-Begnins) a inscrit 16 buts.

Le «hic» est que Vilela n’a plus le droit de jouer avec Gland IIA, puisqu’il fait désormais totalement partie de la première équipe. Le coach Joao Gageiro a ainsi déplacé ces derniers temps son 2e buteur, Lois Pechkranz (10 buts), de l’aile à la pointe de l’attaque.

On note ainsi que Gland IIA n’a comptabilisé que 10 points dans ses 6 derniers matchs (1,7 de moyenne), contre 37 points dans ses 14 premiers matchs (2,6 de moyenne). Signalons encore l’extrême différence d’âge entre ses deux gardiens: Joel Magalhaes Sobral a 19 ans et Julien Marquis 43 ans.

Union Portugaise
1er du groupe 2 – 20 matchs, 53 points

L’US Portugaise, qui évolue à la Tuilière, est le plus ancien des clubs portugais du canton (fondé en 1988) inscrits à l’ACVF. En 2019, il était relégué de 3e en 4e ligue. Il a cherché à remonter tout de suite, mais le covid lui a joué de sales tours. En 2019/20, l’Union était en tête quand tout s’est arrêté. En 2020/21, les Portugais luttaient pour une place de finaliste quand les finales ont été annulées et seul le premier promu.

Cette fois, pas de virus et l’Union a conquis la 1re place de son groupe avec le total plutôt épatant de 53 points en 20 matchs (2,65 de moyenne). Pourtant, les Portugais ne sont pas parvenus à gagner contre leur dauphin, Slavia Lausanne (une défaite et un nul).

Union Portugaise fait dans le mix de tous les âges. Vous avez de la grande expérience avec le latéral Paulo Ferreira Serra (40 ans, 9e saison au club), le demi récupérateur Ricardo Tomaz (37 ans) ou encore le fidèle gardien Alexandre Miguel Martins (30 ans, 13e saison à l’USPL).

Vous avez aussi de jeunes talents avec, au milieu, le bien nommé Zidane Tavares (Zidane est son prénom), âgé de 19 ans et venu il y a quelques années de Guinée-Bissau. Devant, Union Portugaise dispose d’une perle de 18 ans, «serial-buteur» avec 30 buts inscrits (2e meilleur buteur de toute la 4e ligue).

On veut parler de Diogo Vieira, fils de l’entraîneur Paulo Vieira, auteur de 34% des buts de l’Union. Derrière, le 2e buteur, le Brésilien Eriton Ramos (36 ans), est à 8 réussites.

Au mercato hivernal, Union Portugaise a encore réalisé de bons coups en engageant le milieu axial «Landry» (Junior Landry Ngogang), un Camerounais qui évoluait à un bon niveau au Portugal, et le défenseur central José «Junior» Montano (FC Turc).

Le Talent
2e du groupe 3 – 20 matchs, 44 points

Depuis sa relégation de 3e en 4e ligue, Le Talent (issu de la fusion il y a 20 ans entre Saint-Barthélémy et Oulens) ne cesse de «crever au poteau» dans sa reconquête de la ligue supérieure.

En effet, les joueurs du Gros-de-Vaud ont terminé trois fois 3e, puis ils étaient 2e (aux points perdus) quand le championnat 2019/20 s’est arrêté et à la lutte pour une place de finaliste en 2020/21 quand la saison s’est finalement résumée à un seul tour.

La moitié des joueurs du Talent étaient déjà là en 3e ligue. Il faut dire que Le Talent est rempli de clubistes. Les David Favre (gardien), Didier Jaquier (défenseur), Alan Schmid (milieu) et Lionel Romanens (attaquant) ont plus de 20 ans au club. Et quasiment tous leurs coéquipiers sont là depuis au moins 6 saisons.

Ainsi, à l’heure où certains plaignent Le Talent d’être tombé dans un tel «super groupe» présumé de finales, on rappellera que cette équipe a tellement de vécu ensemble que cela pourrait être un avantage.

Pour cette saison 2021/22, Le Talent – dirigé par Johann Späni – s’est renforcé «juste ce qu’il faut» pour passer un cap (celui de faire les finales, voire celui de la promotion). En début de saison, l’ailier Valentin Delisle (20 ans) est arrivé de Villars-Tiercelin et a prouvé (18 buts), alors qu’au 2e tour le défenseur Allan Späni a débarqué d’Assens.

Gentiment mais sûrement, Le Talent se dote de buteurs «nouvelle génération». On pense aussi à l’autre ailier Gentjan Visan (24 ans, 10 buts). Ces deux jeunots seront appuyés par quelques tauliers: Geoffroy Brochard (avant-centre ou demi offensif), Cyril Favre et Alan Schmid (tous deux demis). Avec probablement l’ex bon buteur de 3e ligue Lionel Romanens (35 ans) qui a joué les jokers occasionnels cette saison.

Stade Lausanne Ouchy
2e du groupe 8 – 20 matchs, 52 points

Stade Lausanne Ouchy 4e lique n’est pas la troisième équipe du Stade Lausanne Ouchy! On vous explique: FC SLO SA (Challenge League, 2e ligue et 3 équipes de juniors régionaux) n’est plus, depuis le 1er juillet 2020, le même club que le FC Stade Lausanne Ouchy (4e ligue, juniors, féminines et seniors pour un total de 24 équipes), même si le président (Vartan Sirmakes) est le même dans les deux clubs!

La première équipe de Stade Lausanne Ouchy (l’association) aurait le droit de monter jusqu’en 2e ligue (et même plus haut) pour y rejoindre la deuxième équipe de Stade Lausanne Ouchy (la société anonyme). Etonnant, non? Mais c’est ce que nous a expliqué Roger Burger, à la fois secrétaire général de la SA et président juniors de l’Association.

Ainsi, l’association ne cache pas que son objectif absolument primordial est de monter en 3e ligue avec ce qu’on croyait faussement être la troisième équipe du club. Au 1er tour, Stade Lausanne Ouchy 4e ligue a dû compter sur la presque totalité de l’effectif des inter A du club avec des joueurs parfois alignés pour deux matchs le même jour! Au classement, la 4e ligue n’était «que» 3e et les inters A menacés d’être relégués.

L’association a corrigé le tir pour se qualifier pour les finales de 4e ligue et assurer le maintien des inters A. Grâce à son réseau, l’entraîneur de la 4e ligue (Claudemir Ayres) a recruté au mercato hivernal une douzaine de nouveaux joueurs, presque tous de 2e ligue!

Dont le gardien Guilherme Nunes (Crissier, titulaire en 2e ligue), le défenseur central Kennethy Dos Santos Lima (Dardania, 2e ligue), le demi Anderson Torres (Malley, 2e ligue), l’ailier Eduardo Nascimento Sobreira (Dardania, 2e ligue) et l’avant-centre Rubens Alves Souza (5 buts en un tour avec Crissier 2e ligue).

Rubens Alves Souza (23 ans) a cartonné, puisqu’il a marqué 21 buts en un seul tour, alors qu’Adonai Bandu (18 ans) en affiche 27 sur l’ensemble de la saison. Si l’on excepte les 33 ans d’Anderson Torres, la moyenne d’âge de l’équipe est de 19 ans. Stade Lausanne Ouchy est l’ogre de ces finales avec ses 62 buts marqués et 3 reçus au 2e tour (10 matchs, 10 victoires).

Rédacteur : Philippe Charmey

Leave a comment

*

code