David Marazzi rentrait après le thé, marquait à deux reprises, et offrait la première place à Pully au détriment de Racing. Un air de déjà vu, la rencontre s’est terminée par 3 buts à 1 comme lors de leur première opposition.

Sous les yeux du public venu en nombre ce matin pour cette belle affiche à la Tuilière avec notamment le patron du football vaudois en spectateur, j’ai nommé Gilbert Carrard. Pully, invaincu depuis le 24 octobre 2021, est venu s’imposer contre Racing qui depuis la reprise, a perdu 2 rencontres sur 4 jouées.

Un but après seulement 22 secondes de jeu!

Il ne fallait pas manquer le coup de sifflet de l’arbitre, puisqu’après 22 secondes de jeu, sur une passe longue et un débordement du capitaine Schlaefli, le Racing Club Lausanne s’est fait surprendre par le meilleur buteur actuel de Pully (classement des buteurs ACVF), D Aquino. Ce dernier passait devant le défenseur et offrait le premier but de la partie.

Les hommes de Frédéric Fardel, après avoir été sonnés par ce premier but, revenaient peu à peu dans le match, avec plusieurs coups francs et centres, mais sans véritablement réussir à inquiéter le portier Salerno. “Bonne entame de match mais au fil du temps Racing a pris confiance”, commentait David Marazzi.

Un pénalty raté par Racing

Il fallait attendre la 31e minute avec une belle action menée par les locaux, extérieur du pied de Ciftci, qui lançait dans le couloir gauche l’ailier Gaudiello. Ce dernier rentrait dans les 16 mètres et dribblait, mais se faisait faucher par le défenseur adverse, l’arbitre sifflait pénalty! Gaudiello voulant se faire justice lui-même, voyait son tir passé à côté de la cage du gardien Salerno. Terrible désillusion.

Pénalty manqué de Gaudiello

Égalisation de Racing juste avant la pause

10 minutes plus tard, Racing qui ne s’avouait pas vaincu, essayait tant bien que mal de revenir dans la partie. En outre par l’intermédiaire de l’attaquant Iliç qui déviait superbement pour son ailier virevoltant Carucci, ce dernier mettait à mal la défense des “Blanc et Rouge” et l’initiateur de l’action Sergej venait terminer celle-ci et offrait l’égalisation précieuse juste avant la mi-temps à son équipe.

Racing est une équipe compliquée à jouer”

David Marazzi, joueur du Pully Football

En confiance après ce but, Racing allait tenter de surprendre par l’entremise de son ailier Carruci, mais c’était sans compter sur le dernier rempart des visiteurs qui interceptait le ballon, le score en restait à 1-1 et l’arbitre renvoyait tout le monde au vestiaire.

L’entrée de David Marazzi

Selon la décision de l’arbitre, à la 52e minute, le malheureux Texeira Reis, touchait de la main le ballon dans la surface de réparation et c’était l’ancien joueur d’Aarau qui se chargeait de tirer le pénalty. Après un premier arrêt du gardien lausannois, Marazzi frappait une deuxième fois et cette fois la balle terminait au fond des filets. Quelques minutes plus tard, Pully voulait enfoncer le clou… Sur une transversale de l’expérimenté Marazzi, D’Aquino partait seul au but, mais voyait sa frappe trop enveloppée filer en dehors de la cage.

Rester concentré match après match pour pouvoir atteindre les finales”

David Marazzi, joueur du Pully Football

“Cool d’avoir pu aider l’équipe et le plus important c’est la victoire, avec la manière” souriait l’ancien joueur professionnel. 69e coup franc pour Pully et c’était encore l’inévitable Marazzi qui se chargeait de le tirer sans laisser aucune chance au gardien. Rappelons que David Marazzi a été joueur professionnel dans plusieurs clubs (Lausanne-Sport, Saint-Gall, Aarau ou encore Servette) mais l’enfant de Pully n’a jamais oublié d’où il venait “C’est mon club formateur qui m’a permis de m’épanouir avec mes copains pendant ma jeunesse et c’est tout naturellement que j’ai choisi Pully pour boucler la boucle”, reconnait Marazzi.

Une merveille de coup franc venait mettre un terme aux espoirs du club lausannois.

La bataille pour les finales de promotion va être des plus périlleuses avec 3 équipes (Pully, Racing et Montreux) qui totalisent chacune 34 points et Stade Lausanne Ouchy 33 points avec un match en moins. La semaine prochaine Racing ira affronter la lanterne rouge, le FC St-Légier et Pully se déplacera encore une fois à l’extérieur pour essayer de préserver sa première place face à Renens. ” Le plus important c’est de continuer sur cette belle série de victoires et cela se poursuivra à Renens le week-end prochain”, confirme le numéro 29. A noter dans votre calendrier, le match à ne pas manquer sera sans doute, le match à 6 points du SLO qui accueillera Montreux, le samedi 9 avril 2022, dans son écrin, le Centre sportif de Vidy / J.-A. Samaranch.

Racing Club Lausanne – Pully Football 1-3 (1-1)

Buts : 1e D Aquino 0-1. 40e Iliç 1-1. 52e Marazzi (P) 1 -2, 69e Marazzi 1 – 3

Racing Club Lausanne : Loureiro Fernandes(C), Hasani, Ciftci, Igguiz, Teixeira Reis, Carucci, Neziri, Selitaj, Gaudiello, Da Silva Dias Roque,  Iliç, Entraîneur: Frederic Fardel.

Pully Football : Salerno, Rossinelli, Meier, Bittarelli,  Saldini, Schlaefli(C), Laurent, Mast, Rossinelli, Mustafa , D Aquino. Entraîneur: Leo Rossinelli

Remarques: Centre sportif+ Stade de la Tuilière, Lausanne

Rédacteur & Photographe : Suat Jashari

Leave a comment

*

code