Quitte ou double

Entre duels au sommet et derbys régionaux, le 2ème tour est désormais bien lancé sur les pelouses vaudoises. Si le printemps est encore jeune, certaines tendances se dessinent peu à peu. Tour d’horizon des rencontres qui marqueront à coup sûr cette journée de championnat.

3ème ligue, groupe 1: FC Turc Lausanne – FC Ecublens (Dimanche 14 avril, 13h00, Chavannes-près-Renens)

« Au vu de la préparation, nous avons fait en sorte que l’équipe soit prête pour le 3 ou 4ème match du deuxième tour. Nous y voilà, ce sera un match à 3 points que nous allons aborder comme les autres, le championnat est encore long. » tels sont les mots de l’entraîneur Ecublanais Mike Scire. L’ancien homme fort de Turc Lausanne, aborde cette rencontre au sommet sans pression « forcément il y a des animosités après mon passage là-bas, mais on ne doit pas se mettre plus de poids sur épaules à cause de cela, car Turc a certainement plus besoin de points que nous. Bien sûr, une victoire serait une belle opération et une chose est sûre, on ne va pas leur faire les mêmes cadeaux qu’au match aller. » Ecublens s’était en effet incliné 0-5 sur sa pelouse face aux pensionnaires de Chavannes, grâce notamment à un doublé d’un certain Berkay Ozcan, qui porte aujourd’hui les couleurs d’Ecublens. « Certains de mes joueurs ont aussi porté le maillot de Turc, après tout, ils sont libres d’aller où ils veulent » explique Mike Scire, avant de terminer „Il y aura certainement du monde au terrain dimanche, ça risque d’être chaud!“

Turc Lausanne a déjà grillé son joker en perdant la semaine dernière à Bursins (2-0) et n‘a plus d’autre choix que de s‘imposer dimanche pour continuer à exister dans ce groupe 1. Chaud devant!

Faux-pas interdit pour Turc dimanche après-midi!

3ème ligue, groupe 3, FC Iliria Payerne – FC Savigny-Forel (Dimanche 14 avril, 15h00, Stade Municipal)

Iliria Payerne avait échoué à deux petits points des finales du printemps dernier, derrière Donneloye, qui milite aujourd’hui une ligue plus haut. Une tendance que les Payernois entendent bien inverser, comme le souligne leur entraîneur Arbnor Ademaj: « l’objectif est clair, aller chercher les finales. Le groupe a aujourd’hui la maturité nécessaire pour y parvenir, entre joueurs expérimentés et la fougue de certains éléments plus jeunes. » La reprise a été marquée par un nul surprise face à la lanterne rouge Prilly. Depuis, les coéquipiers du capitaine Arton Ademaj ont repris un rythme de finaliste « il y a eu ce faux-pas lors du premier match, mais depuis on a bien corrigé le tir. On marque beaucoup et on encaisse relativement peu, ce sont des signaux positifs. » Analyse Arbnor Ademaj.
Sur leur chemin, se dresse un FC Savigny-Forel au parcours quasi identique. Si le score du match aller (ndlr: 2-4) augure d’une rencontre spectaculaire, Arbnor Ademaj tempère: «  À l’aller, on a joué avec un joueur de champ au but. Ça n’enlève rien à la performance de Savigny, mais ça change forcément la physionomie de la rencontre. Forcément ce sera un gros match, en cas de victoire, ce sera la preuve qu’il faudra compter sur nous pour les finales. Ils ne sont qu’à trois points de nous donc ce sera quitte ou double ». Savigny-Forel pourrait même passer devant Iliria en s’imposant dimanche au Municipal de Payerne. Mesdames et Messieurs, faites vos jeux!

Arton Ademaj (à gauche) et Iliria sont bien décidés à participer aux finales en juin prochain.

5ème ligue, groupe 1, Stade Nyonnais – FC Etoy (Dimanche 14 avril, 16h00, Centre Sportif de Colovray)

Etoy se déplace en terre Nyonnaise en tant que leader afin d’affronter son dauphin. Meilleure attaque et meilleure défense du groupe, les Étierruz ne comptent qu’une seule défaite en 12 matchs. Après avoir battu des formations de la ligue supérieure en préparation hivernale, ils maintiennent un rythme de champion, déjà amorcé lors du premier tour. 

Du côté Nyonnais, l’équipe créée à l’été 2023 avec une grande majorité de joueurs provenant du club voisin de Genolier-Begnins, la première année est une réussite. L’équipe des « lutzs » et de son entraineur, Pascal Gobet dit « Paco », peut se réjouir de cette seconde place.

« On progresse et on a hâte de jouer ce match test qui nous situera par rapport à nos ambitions et notre envie de grimper d’une ligue. La réussite nous a fuis lors du match aller (défaite 4-2), espérons que cela change avec beaucoup d’envie et de plaisir », se réjouit le coach des « noir et jaune ».

Dans cette équipe, pas de star mais un noyau de joueurs travailleurs et solidaires.  

« Nicholas Martin et Michael Ajauro viennent de ligues supérieures et nous pouvons compter sur nos deux capitaines, Renault Vultier et Adrien Mutton. Il y a également Loic Scheidegger, notre meilleur buteur. Cette équipe bénéficie du soutien du club et de formidables conditions d’entraînement à Colovray », nous précise-t-il.

En cas de victoire, ils rejoindraient leur adversaire du jour au classement avec toutefois un match joué en plus. Et si la première place se jouait aux points Fair-Play…?

Rédacteurs : Lucas Panchaud et Michael Uldry

Articles récents

Flash Actu

« Tolérance Zéro »

La sanction a été divulguée par l’ACVF ce mercredi via son communiqué. À la suite des incidents survenus en marge de la finale de la

Annonces

Club recherche tenancier(ère) !

Le FC Le Talent est à la recherche d’un tenancier ou d’une tenancière pour sa buvette à St-Barthélémy pour la saison 2024-2025 et pour une