Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/clients/1b32da1c05e8d830d6c7c8e2eb16d637/web/wp-content/themes/fcunited/theme-specific/theme-tags.php on line 883

“On a montré du caractère, oui, mais il le fallait! A la mi-temps, on s’est dits qu’on devait se reprendre et, cette fois, tout donner. Qu’on en prenne deux, trois, ou plus, c’était la même chose… On avait besoin de points, on venait de réaliser plusieurs contre-performances, donc celle-ci nous fait beaucoup de bien!” Toumi Trabelsi était fier de la deuxième période réalisée par le FC Renens, mercredi au Censuy, face au FC Collex-Bossy. Après quarante-cinq premières minutes relativement atroces, Trabelsi et ses coéquipiers ont montré un tout autre visage après la pause. Celui d’une équipe conquérante, déterminée à aller chercher le maintien et, surtout, solidaire. Car Renens n’est pas encore sûr de rester en 2e ligue inter l’an prochain, et, à la mi-temps de ce match face à Collex-Bossy, on se demandait franchement comment le maintien était possible.

Huseyin Kilinc ne pouvait rien sur les deux buts genevois

Sans idées, sans rigueur défensive, le FC Renens ne s’est procuré que trois timides occasions, non converties par Trabelsi (8e), Armel Kazangba (18e, frappe contrée) et Dereck Isabella (36e, frappe sur le gardien). Pas tout à fait la nuit, certes, mais pas non plus de quoi se réjouir. Surtout qu’Huseyin Kilinc a dû sauver la baraque à plusieurs reprises, mais s’incliner deux fois durant ces quarante-cinq minutes initiales. Les deux fois, le très bon gardien du Censuy n’a rien pu faire. La tête de Marcos Linarès était parfaite, tout comme la frappe de Fabien Calleja, échappé plein axe (l’alignement de la défense…). 0-2 à la mi-temps et une belle dose de pessimisme parmi les supporters et suiveurs du FCR.

Les deux remplaçants ont été buteurs dès leur arrivée sur la pelouse

Le début de deuxième période allait être maîtrisé par les Genevois, jusqu’à l’heure de jeu environ. Un coup-franc était accordé aux Renannais côté droit de l’attaque. Le pied gauche de Christophe Meoli le bottait parfaitement, pour la tête de Soares, tout juste entré en jeu. 1-2, et l’espoir qui renaissait. Le FC Renens changeait alors complètement d’attitude et se mettait à y croire vraiment. L’égalisation tombera quelques minutes plus tard, déjà, grâce à un penalty impeccablement transformé par Khadrouche, lui aussi fraîchement entré en jeu.

Du caractère pour le FC Renens

L’impossible allait-il être réalisé? Eh oui! A six minutes de la fin, Toumi Trabelsi s’échappait légèrement sur la gauche, résistait au retour d’un défenseur et frappait, du gauche bien sûr. Son tir, dévié par le gardien-président Derouazi, terminait au fond des filets. “C’était ma dernière accélération, je n’étais pas sûr de pouvoir la faire”, rigolait le buteur, touché aux ischio-jambiers, et acclamé à sa sortie. Il pouvait s’asseoir sur le banc avec le sentiment du devoir accompli. Entre la 67e et la 84e, Renens était passé de 0-2 à 3-2. Trois points essentiels dans la lutte pour le maintien ont ainsi été remportés. Encore plus important, ils l’ont été avec caractère. Une valeur essentielle en 2e ligue inter.

Les hommes du match

Du côté de Renens, très bon match de Geoffroy Cadet. Positionné en tant que latéral gauche, le Français a une technique parfaite, et n’a pas hésité à aller apporter le surnombre en phase offensive. Vraiment un très bon joueur, formé à Troyes, et découvert en Suisse sous les couleurs du Mont et de Monthey. Très élégant, mais également très agressif, il est une valeur sûre de l’effectif de Patrick Isabella. A mi-terrain, sans surprise, Christophe Meoli a assuré, comme à son habitude. Sans être génial, il a fait le boulot, proprement. Il dépose le coup-franc du 1-2 sur la tête de Soares et a joué juste et simple, toujours.

Pour Collex-Bossy, on a aimé le défenseur central Yacin El Tayar, très combatif et bon relanceur. L’attaquant Fabien Calleja, qui avait fait tellement de mal au FC Champvent au 1er tour principal de la Coupe suisse 2011, a marqué un très joli but, et a gagné une bonne partie de ses duels avec la défense centrale renannaise.

Les prochains rendez-vous

Renens reçoit Vernier, samedi 4 avril, à 18h, au Censuy. Les Genevois, deux points derrière les hommes de Patrick Isabella, viendront avec les crocs. Mais si Renens gagne, il aura fait un énorme pas vers le maintien. Le même jour, à 17h, Collex-Bossy reçoit les Azzurri Lausanne de Jean-Philippe Karlen, présent mardi soir au Censuy pour superviser son futur adversaire.

FC Renens – FC Collex-Bossy 3-2 (0-2)

Buts: 13e Linarès 0-1; 40e F. Calleja 0-2; 67e Soares 1-2; 75e Khadrouche, pen. 2-2; 84e Trabelsi 3-2.
Arbitres: M. Matkovic, assisté de Mme Aubry et de M. Zesiger.
Renens: Kilinc; Zarlenga, Lacroix, Risse, Cadet; Teixeira, Meoli; D. Isabella (59e Soares), Yilidiz (59e Khadrouche), Trabelsi (85e Shurlliqi); Kazangba.
Entraîneur: Patrick Isabella.
Collex-Bossy: Derouazi; Pombo, Bigeard, El Tayar, Canedo; Ayete (68e Shabani), Pisino, Quilez, Izquierdo; Linarès (46e Lhoneux), F. Calleja.
Entraîneur: Pierre-Yves Liniger.
Notes: Stade du Censuy.