Que ce fut chaud ce dimanche au Centre Sportif des Près-Clos à Roche ! Au bout d’une rencontre indécise et pleine de suspense, les deux équipes qui se disputent une place pour les finales de promotion qui auront lieu cet été, n’ont pas réussies à se départager (1-1) malgré des occasions franches de part et d’autre.

Avec un temps agréablement ensoleillé et une vue imprenable sur les montagnes du Chablais, il régnait comme un air estival ce dimanche autour du Centre Sportif de Roche, qui accueillait la rencontre au sommet entre ces deux équipes de 3e ligue qui n’étaient séparées que par deux petites unités au classement (NDLR, 2 points de plus en faveur d’Epalinges).

Et sans surprise, les hostilités débutaient rapidement entre les deux formations qui connaissaient bien l’importance de cette rencontre. C’était les locaux qui entraient le mieux dans ce match en réussissant à se créer d’entrée de jeu plusieurs tentatives dangereuses, en passant par le côté gauche de leur atout de couloir Filip Kronbladh.

Ce dernier amenait le danger dans la surface d’Epalinges sur chaque ballon négocié, en grande partie grâce à sa vitesse de course remarquable et son sens de l’abnégation.

Filip Kronbladh à la manœuvre

Le sens du réalisme pour Epalinges

Malgré la bonne entame des Rotzérans, les hommes de Rade Milicevic n’avaient pas encore dévoilé toutes leurs cartes. C’était notamment à la 11e minute que le très bon Yamah Feroghi décidait de trouver la faille pour les siens, et d’inscrire d’une frappe croisée le premier but qui allait lancer cette partie.

Après cette réalisation, les deux équipes commençaient à se décrisper petit à petit en mettant de côté l’enjeu de la rencontre, tout en laissant place à plus de prises d’initiatives et de risques pour notre plus grand bonheur, mais également celui des spectateurs !

La joie des Palinzards après le premier but

Bombasso signé Nuredini !

Jamais abattus, les hommes de Blerton Nuredini et Rémy Bollat continuaient à dominer les débats en accumulant les occasions, toutes stoppées par l’excellent portier palinzard, Hugo Filipe Moreira Silva.

Il fallait attendre la 29e minute pour assister à un chef-d’œuvre venu d’ailleurs. Sur un corner pour les locaux, Thomas Bollat adressait une passe en retrait pour son capitaine Rinor Nuredini, lequel ne prenait même pas le temps d’amortir le cuir, et envoyait instantanément un véritable missile dans la lucarne du malheureux portier ! Le public explosait de joie sur cette inspiration remarquable du capitaine avant la pause.

« Ça fait toujours plaisir de remettre son équipe dans la course, surtout dans un match pareil ! Après que ce soit moi qui marque ou un autre joueur, c’est n’est pas un problème, c’est toujours pour l’équipe », confiait l’heureux buteur en fin de match.

Le but égalisateur de Rinor Nuredini

La deuxième mi-temps pour connaitre l’identité du vainqueur ?

Sur un score de parité à la mi-temps, les deux équipes savaient que rien n’était encore fait, et qu’elles leurs restaient à batailler en seconde période pour tenter d’empocher les trois points dans ce duel.

Même si en première période, la tendance laissait présager une victoire des Rotzérans, la deuxième période se présentait tout autrement, et devenait complétement indécise. Les deux équipes faisaient jeu égal et se créaient chacune des situations dangereuses, sans pour autant concrétiser.

Esteban Gil au duel face à Merlo

Les visiteurs devenaient à leur tour beaucoup plus entreprenants, et manquaient plusieurs fois l’opportunité de prendre l’avantage dans cette rencontre. On pense tout particulièrement à cette occasion manquée par Yamah Ferogui qui voyait sa frappe repoussée par le portier Domingos Bruno Pereira Fernandes dans les tous derniers instants du match.

Yamah Feroghi face au portier

On peut en dire tout autant des protégés de Blerton Nuredini qui pourront certainement nourrir quelques regrets, notamment sur cette excellente passe de Thomas Bollat qui trouvait Flamur Ajeti aux abords de la surface. L’ancien attaquant de l’équipe réserve de Vevey voyait sa frappe s’écraser sur le poteau, au grand dam des nombreux supporters rotzérans.

C’est très frustrant ce résultat après le match qu’on a réalisé “

Rinor Nuredini, Capitaine du FC Roche

Après la rencontre, on pouvait apercevoir une certaine déception dans les rangs du FC Roche. « Je pense qu’on était au-dessus sur la majorité du match aujourd’hui. On a manqué beaucoup d’occasions malheureusement, mais c’est le foot c’est comme ça, des fois ça ne veut pas rentrer. L’objectif qui a été fixé par notre entraineur en début de saison c’est d’atteindre ces finales, on travaille semaine après semaine pour y arriver. Avec la qualité des joueurs que nous avons, ainsi que l’état d’esprit qui règne au sein du groupe, j’y crois, nous allons le faire ! », terminait le capitaine déterminé.

FC ROCHE – FC EPALINGES 1-1 (1-1)

Buts : 12′ Feroghi 0-1, 29′ Nuredini 1-1.

Roche  : Pereira Fernandes – Merlo, Nuredini(C), Batusha, Ljatifi, Asllani, Bollat, Lukeba, Kronbladh, Hebibi, Ajeti.
Entraîneurs : Blerton Nuredini et Remy Bollat

Epalinges : Moreira Silva– Dangubic, Petrovic, Massoud(C), Rai, Massoud Y, Malvaso, Awes, Feroghi Terfaia, Basha.
Entraîneur : Rade Milicevic

Rédacteur : Achraf Mouchrif

Photographe : Suat Jashari

Leave a comment