Rui, le goleador St-Légerin

Le FC St-Légier possède un atout majeur dans son effectif de 3e ligue IB, le Portugais n’a pas eu de mal à s’adapter pour sa première saison sur le territoire helvétique, lui qui a empilé les buts la saison passée avec 26 réalisations en championnat et 5 en Coupe vaudoise. Un attaquant redoutable qui a bien entendu attiré la convoitise de plusieurs cadors de la région, même jusqu’en première ligue. Encore combien de temps le FC St-Légier pourra retenir son atout numéro un ? Découvrez Rui Pereira en interview, ce dernier a pris le temps pour Footvaud de revenir sur son parcours footballistique.

Rui, peux-tu te présenter pour les lecteurs de Footvaud ?

Bonjour, je m’appelle Rui Pereira, j’ai 32 ans et je joue au FC Saint-Légier depuis la saison passée. Avant, j’étais au Portugal où je jouais pour un club de la région.

Comment as-tu atterri à St-Légier ?

C’est mon ami Michael De Oliveira qui m’a proposé de venir s’entraîner avec lui à Saint-Légier. Le reste fait partie de l’histoire.

Quel niveau, as-tu atteint au Portugal ?

J’ai été courtisé par l’Atalanta de Bergame. »

Rui Pereira, attaquant du FC St-Légier

Au Portugal, j’ai toujours joué dans des ligues amateurs et semi-amateurs et atteint la 3ème division portugaise. J’ai eu l’opportunité d’être professionnel en 2015, mais le club où je jouais ne m’a pas laissé atteindre le monde pro et a refusé de me transférer dans un club de Serie A en Italie qui est l’Atalanta de Bergame.

Rui Pereira, sous les couleurs du Clube Condeixa au Portugal

Après une saison dans le football vaudois, as-tu vu une grande différence de niveau entre le Portugal et la Suisse ?

Sincèrement, je ne vois pas trop de différences entre ici et le Portugal. La différence est dans l’organisation des clubs. Ici, tout est mieux organisé. Footballisitiquement, au Portugal il y a un autre aspect plus tactique et technique. Le reste, tout est semblable. Mais ici, il y a plus de contact physique.

Quelle qualité doit avoir un attaquant selon toi ?

Un avant-centre est un pilier de l’équipe. Il doit avoir du sang froid pour la finalisation.

Le goleador en célébration après un but

La saison dernière, vous étiez pas loin des finales, est-ce que cette fois c’est la bonne ?

Ça été passablement dur pour notre groupe. Cela aurait été une bonne récompense de faire ces finales, mais malheureusement ce n’a pas été cette fois-ci.
Mais cette année, nous allons nous battre pour les mêmes objectifs et si tout se passe bien, nous irons aux finales et nous serons promus.

On a entendu que ton téléphone a beaucoup sonné cet été. Des clubs qui te veulent jusqu’en 1e ligue ! Est-ce juste ?

Oui, c’est vrai, j’ai eu quelques contacts avec des clubs. Même des équipes avec des ambitions d’atteindre le monde professionnel. Mais à cause du travail professionnel, je n’ai pas pu accepter. Qui sait, peut-être l’année prochaine.

Est-ce que tu t’es mis des objectifs cette année ? Meilleur buteur ? Montée ?

Être le meilleur buteur est un prix individuel pour moi, mais il n’est pas le plus important. Le plus important est de monter de division. Le plus beau serait un prix pour le collectif.

La saison dernière, en collaboration avec le Journal Riviera Chablais, nous avons écrit un article sur ce match à Roche, tu as marqué un but de 30 m. ! Est ce que c’était ton plus beau de la saison ?

Pour moi ce n’a pas été le meilleur but. Mon meilleur a été contre le Pully Football lorsque j’ai mis un sombrero au gardien dans sa surface de réparation.

Merci Rui pour le temps accordé à cet interview et nous te souhaitons une belle saison !

Rédacteur & Photographe : Suat Jashari

Articles récents

Annonces

Club sur la Riviera recherche entraîneur

Le FC Villeneuve-Sports qui évolue en 3e ligue recherche un entraîneur pour la saison prochaine. Le nouvel entraîneur prendra ses fonctions dès cet été pour la

Foot Professionnel

Le derby vaudois sourit aux Lausannois

Le Lausanne-Sport s’est imposé sur le score de 3-1 dans son antre à la Tuilière. Le portier du club « blanc et bleu », Letica s’est même