“On aurait préféré le garder, c’est sûr, mais on ne va pas le retenir. On serait fous! Shqiprim a une nouvelle chance de prouver sa valeur et de faire décoller sa carrière, il faut qu’il la saisisse.” Nuki John, le président de Dardania, n’a pas encore signé la feuille officielle que lui enverra le FC Köniz ces prochains jours, mais il ne créera aucun problème à Shqiprim Morina, son milieu de terrain de 20 ans. L’ancien joueur du Stade Nyonnais, arrivé à Dardania à l’été 2014, va donc s’engager officiellement avec le FC Köniz, très ambitieuse équipe de Promotion League. Un vrai pas en avant. Pour le remplacer, Dardania comptera sur Ahmed Mejri, arrivé d’Azzurri il y a quelques jours.

Déjà une première approche en juin 2014

“Si ce jeune homme va venir chez nous? Vous pouvez écrire que c’est très probable. Il reste un ou deux petits détails à régler pour que je vous dise que c’est officiel, mais si vous dites qu’il va nous rejoindre, cela ne me choque pas. Il s’entraîne avec nous, il fait partie du groupe”, explique Bernard Pulver, entraîneur du FC Köniz. Le club bernois l’avait déjà engagé en juin, mais un fâcheux contre-temps avait contraint le joueur à s’engager avec Dardania. Ce n’est pas Paulo Diogo qui s’en est plaint, lui qui a pu compter sur un joueur de grand talent durant le premier tour. Si le club lausannois est en course pour la promotion, c’est en grande partie grâce à son jeune milieu de terrain.

Un contrat d’un an et demi

Techniquement impressionnant et doté d’une très belle confiance en lui, Shqiprim Morina n’a pas baissé de niveau durant ces quelques mois à Dardania. “C’était vraiment important pour moi de montrer que ce n’est pas parce que je jouais en 2e ligue inter que j’étais un moins bon joueur”, explique-t-il. Désormais lié au FC Köniz jusqu’en juin 2016, il se réjouit de ce nouveau challenge: “Je suis un peu triste de quitter Dardania alors qu’on joue la promotion, mais Köniz m’offre la possibilité de relancer ma carrière. J’ai envie de vivre du football et je suis convaincu que je peux y arriver”, continue le jeune homme.

Une belle carte à jouer

Une bonne affaire pour Köniz? Avec un jeune joueur à fort potentiel, on ne sait jamais, et la concurrence est tellement rude chez les Bernois que se faire une place sur le terrain est compliqué. Même un cador comme Sid-Ahmed Bouziane n’est assuré de rien. Mais le contingent des Bernois, s’il n’est pas encore vieillissant, a besoin de sang frais. Köniz privilégie l’expérience des anciens joueurs de Super League, pour l’instant, mais il faut bien un peu d’enthousiasme et de fraîcheur. Dans ce contexte, “Shqip” aura donc une carte à jouer dans sa position de milieu relayeur, c’est sûr. Köniz, de toute façon, ne se fait pas trop d’illusions: cette année, la promotion est pour Xamax, c’est quasiment sûr. Mais l’an prochain, le club du Liebefeld sera à nouveau parmi les favoris, que le relégué de Challenge League s’appelle Bienne, Wil, Chiasso ou Le Mont.

Leave a comment

*

code