Statut quo

En accueillant le leader du groupe promis à la promotion, le FC Etoy, le « dauphin » nyonnais attendait ce match avec impatience afin de prendre leur revanche sur le match aller. Tout ne se passa pas comme prévu et la situation est identique à celle d’avant-match. Sauf peut-être dans le rétroviseur, ou le podium se resserre.

Pour clôturer ce magnifique week-end ensoleillé, c’est du côté du stade de Colovray qu’il fallait se diriger afin d’assister au match au sommet du groupe 1 de 5e ligue. D’un côté, les locaux qui restent sur 6 victoires en championnat et n’ont plus connu la défaite depuis octobre 2023 et de l’autre, le FC Etoy, leader quasiment intouchable, avec une attaque redoutable et une promotion en ligne de mire. Malheureusement, la chaleur semble avoir pris le dessus sur le spectacle.

Peu d’occasions, beaucoup de glissades

Malheureusement pour les spectateurs, pas beaucoup d’occasions à se mettre sous la dent en première période. La faute notamment à deux solides défenses, le spectacle ne fut pas au rendez-vous.

Malgré l’activité tout en vivacité et en technique du milieu de terrain Étierruz Davide Da Cunha Matos et de son attaquant Tiago Filipe Silva Lemos, le score restera vierge à la mi-temps.

Les joueurs semblent souffrir physiquement et ont du mal à occuper tout l’espace que ce grand terrain offre aux 22 acteurs.

« On savait que le début de match serait dur, on souhaitait les attendre, être bien discipliné et en place. On sait que c’est la grosse équipe du groupe et nous souhaitions être « tactiques » durant la première demi-heure. » nous résume Pascal Gobet, coach Nyonnais.

Des occasions et des buts !

La mi-temps semble avoir fait du bien aux deux équipes, mais c’est bien le leader qui prit en main le match.

A la 53e minute, une récupération de balle aux 25 mètres du N°8 Da Cunha Matos, suite à un mauvais dégagement de la défense Nyonnaise, lui donne la possibilité de décaler dans le bon tempo son piston gauche, Carlos Afonso Lopes Soares.

Ce dernier prit sa chance du gauche par une frappe croisée que le gardien ne peut qu’effleurer avant de rentrer dans les filets avec l’aide du poteau. 

Curieusement, ce but a également marqué la fin d’une forte domination d’Etoy et a permis à leur adversaire de reprendre des couleurs et de se montrer dangereux. On joue la 76e minute, lorsque l’équipe locale obtient un penalty que se charge de transformer leur joueur le plus en vue cet après-midi, Michael Araujo Placido, et remet les deux équipes à égalité.

Etoy semble souffrir physiquement alors que leur dauphin pousse pour remporter ce match, mais sans véritablement réussir à se montrer dangereux. Les deux équipes sont coupées en deux et le score ne bougera plus. 

En résumé…

Après une domination durant la première heure de jeu, les « vert » ont baissé de rythme et permis aux joueurs du stade de revenir dans le match et d’égalisé. Ces derniers, plus frais en fin de match, n’ont malgré tout pas réussi à passer l’épaule. Résultat, score nul et statut quo en tête du classement. Attention au FC Gingins III qui revient fort dans le rétroviseur.

Les hommes du match

Michael Araujo Placido, joueur technique, a su sortir du lot côté Nyonnais. Il a également converti son pénalty et su ramener son équipe à hauteur de l’adversaire. La défense du stade a été solide grâce notamment aux bonnes performances de Ludovic Süess et de Alexandre Pasche.

Pour le FC Etoy, le milieu de terrain Davide Da Cunha Matos a été très intéressant. Sa vivacité lui a permis de faire des différences et il est passeur décisive sur le but de son équipe. L’activité de Tiago Filipe Silva Lemos est également à souligné même s’il n’a pas pu inscrire son nom au tableau d’affichage

Beau comme un prince (c.f. vidéo interview), Pascal Gobet, dit « Paco » revient sur le début de match de son équipe

14.04.2024 FC Stade Nyonnais I – Fc Etoy I 1-1 (0-0)

Buts : 53e Lopes Soares 0-1, 76e Araujo Placido 1-1 pen.

Nyon : Luppi ; Thezenas, Pasche, Mérier, Süess ; Barraud, Vultier (C), Araujo Placido ; Aebi, Maeder, Scheidegger

Sont entrés en jeu : Bucher, Ijeh, Bruchez, Gotsch, Perret

Entraîneurs : Pascal Gobet et Louis Guillaume Gobet

Etoy : Cardoso Teixeira, Bessa Fragoso (C), Cunha Da Silva, Moreira Da Silva ; Sousa Teixeira, Pinto, Lopes Soares, Soares Gonçalves, Da Cunha Matos ; Silva Lemos, Mesquita Teixeira

Sont entrés en jeu : Rodrigues Simoes, De Oliveira, Civel, Vieira Marques, Sousa Vasconcelos, Mendes Pinto, Cadoso Teixeira

Entraîneurs : Ricardo Fernando Vieira et Alexandre Manuel Santos Vaz

Centre Sportif de Colovray, environ 40 personnes

Rédacteur & Photographe : Michael Uldry

Articles récents

2ème Ligue

Malgré la défaite, Le Mont y croit encore

Engagé dans une folle course avec le FC Assens pour l’accession aux finales de promotion, Le Mont a subi la loi du leader et désormais

4ème Ligue

Atlantic Vevey au bord du précipice

En déplacement à la Tuilière, les Veveysans ont vécu un véritable cauchemar en s’inclinant lourdement sur le score de 8 à 2. Ils restent sous

Coupe vaudoise

Historique!

La météo capricieuse n’a pas dérangé Azzurri Yverdon plus que cela mardi soir. Les Yverdonnois ont stoppé net la belle remontée entamée par Prilly-Sports depuis plusieurs rencontres.

Coupe vaudoise

La vie en Vert et Violet

L’US Terre Sainte féminin tient son fantastique doublé coupe-championnat! À la faveur de leur victoire écrasante en finale face au FC Thierrens, les Copétanes ont