Tout feu, tout flamme

Personne n’arrête Iliria Payerne. Après avoir fessé Azzurri Yverdon (6-1) et Granges-Marnand (4-1), la formation albanophone a récidivé en battant Savigny-Forel dimanche sous un soleil de plomb.

Iliria est prêt

La saison dernière, les Payernois avaient été coiffés au poteau par Donneloye dans la lutte pour les finales de promotion. Pêchant par manque de tranchant dans les grands rendez-vous, en ne réussissant pas à battre les Oies chez eux à deux journées de la fin. Craquant par peur de gagner, concédant une défaite surprise à Epalinges lors de la dernière ronde de championnat.
Cette fois, les hommes d’Arbnor Ademaj étaient prêts pour ce rendez-vous charnière avec Savigny-Forel : « On savait que ça allait être un gros match, on les attendait », explique le meneur de jeu et capitaine Arton Ademaj.

Iliria et Musli Bajrami (à gauche) attendaient Savigny-Forel de pied ferme.

Sous haute tension

L’importance de ce duel avait pris une nouvelle dimension après la victoire arrachée d’Etoile-Broye vendredi soir contre Prilly (5-4). Thierrens était certes revenu un peu dans la course en s’imposant la veille dans le derby contre Granges-Marnand (3-2h, mais la formation qui repartirait de ce duel avec 3 points allait prendre une option sérieuse sur la deuxième place. Et si la chaleur au coup d’envoi n’a favorisé personne et certainement pas l’intensité des débats, c’est Iliria Payerne qui a fini par tirer son épingle du jeu. « Ils ont été meilleurs, il n’y a pas grand-chose à dire là-dessus. On va maintenant tâcher de se reconcentrer pour la suite et continuer à essayer de prendre des points. Notre objectif n’était de toute manière pas vraiment les finales. Ça ne m’empêche pas d’être frustré, mais sur l’ensemble du match ils ont mérité leur victoire » tentait de relativiser Yannick Favre.
Et si Musli Bajrami avait vu rouge sur cette action controversée de la 21ème minute ? Ironie du sort, dans l’enchaînement les hôtes ouvraient le score par Florent Shabani, après un bon travail de Bled Gjauri (22e).

Florent Shabani (avec la balle) a ouvert le score pour ses couleurs.

Voie presque royale

La vérité, aussi implacable soit-elle, c’est que Savigny-Forel n’allait plus jamais vraiment exister dans cette rencontre après ce but. Adonis Ademi profitait d’un oubli de l’arrière-garde Savignolanne sur un coup de pied arrêté à priori peu dangereux pour faire le break peu avant la demi-heure. La seule bribe de réaction de la part des visiteurs viendra des pieds du capitaine Benjamin Rambert, qui ne trouvera que les gants de Ruzhdi Berisha juste avant la mi-temps. Insuffisant pour espérer mettre à mal la suprématie des coéquipiers d’Arton Ademaj, dont le pied gauche allait faire des merveilles à l’heure de jeu pour tromper le malheureux Adrien Gaudin. Le penalty inscrit par Guillaume Favre (67e) ne changera rien et Iliria enfonçait encore le clou par Bled Gjauri (78e), pour couronner un succès mérité des Payernois. « On va continuer à faire le travail, sans s’enflammer. Même si on marque beaucoup et qu’on encaisse peu, on va continuer à prendre match après match. On doit encore jouer Etoile-Broye, il y a encore des points à faire avant d’être officiellement en finales » tempère Arton Ademaj. La vérité, c’est qu’avec 6 points d’avance sur leurs adversaires du jour, il faudrait désormais un petit cataclysme pour qu’Iliria n’atteigne pas cet objectif.

La voie semble désormais toute tracée sur l’autoroute des finales pour Ruzhdi Berisha et Iliria.

Les hommes du match

Arton Ademaj a quelque chose de spécial. Sans lui Iliria ne serait pas vraiment Iliria: complet, à l’aise face au jeu comme dos au but, il a la faculté d’accélérer le jeu en une touche de sa patte gauche magique. Bled Gjauri a fait passer 90 minutes compliquées à ses adversaires. Constamment en mouvement, il nous a gratifié de quelques jolis dribbles chaloupés et accélérations dévastatrices.
Guillaume Favre, l’habituel buteur maison de Savigny-Forel n’a pas pesé sur le jeu comme à son habitude, mais a tout de même a été une nouvelle fois décisif. Constant. Benjamin Rambert a aussi été intéressant dans l’entrejeu, notamment durant la première heure de jeu.

14.04.24 FC Iliria Payerne – FC Savigny-Forel 4-1 (2-0)

Buts : 22e Shabani 1-0, 28e Ademi 2-0, 59e Ademaj Art. 3-0, 67e Favre 3-1 pen., 78e Gjauri 4-1.

Iliria: Berisha; Bajrami, Dreshaj, Prakaj, Asongwed; Shabani, Ademaj G., Ademi, Gjauri; Ademaj Art. (C), Etemadi.

Sont entrés en jeu : Gashi A., Gashi B., Zeqiraj, Behrami et Ademaj Arb.

Entraîneur: Arbnor Ademaj

Savigny: Gaudin; Gomes, Lazic, Pardinas, Natale; Conus, Rambert (C), Dufour D.; , Dufour T., Favre, Gribi.

Sont entrés en jeu: Moros, Finocchio, Huber, Mancini Triki et Guennouche. 

Entraîneurs : Yannick Favre et Karim Bouberguig

Notes : Stade Municipal, Payerne, Terrain A, environ 150 spectateurs.

Rédacteur & Photographe : Lucas Panchaud

Articles récents

2ème Ligue

Malgré la défaite, Le Mont y croit encore

Engagé dans une folle course avec le FC Assens pour l’accession aux finales de promotion, Le Mont a subi la loi du leader et désormais

4ème Ligue

Atlantic Vevey au bord du précipice

En déplacement à la Tuilière, les Veveysans ont vécu un véritable cauchemar en s’inclinant lourdement sur le score de 8 à 2. Ils restent sous

Coupe vaudoise

Historique!

La météo capricieuse n’a pas dérangé Azzurri Yverdon plus que cela mardi soir. Les Yverdonnois ont stoppé net la belle remontée entamée par Prilly-Sports depuis plusieurs rencontres.

Coupe vaudoise

La vie en Vert et Violet

L’US Terre Sainte féminin tient son fantastique doublé coupe-championnat! À la faveur de leur victoire écrasante en finale face au FC Thierrens, les Copétanes ont