Bavois avait quelque soucis offensifs la saison dernière, on l’a assez dit. Mais ceux-ci semblent bel et bien faire partie du passé, puisque les Bavoisans sont leaders de 1re ligue après la première journée grâce à leur nette victoire 5-1 face à Martigny! Les buteur? Yannick Bovay et Omar Bellagra, mais surtout Bourama Ouattara, auteur d’un triplé! L’attaquant, arrivé de Fribourg il y a quelques semaines, n’a pas eu besoin de temps d’adaptation pour se montrer efficace. Il a gentiment accepté de répondre à nos questions, quelques minutes après la fin de la rencontre.

Bourama Ouattara, vous êtes déjà chaud!

Oui, ça va, ça va (rires)! Je suis content, bien évidemment, c’est un départ idéal. Bon, il ne faut pas trop s’enflammer, Martigny avait beaucoup d’absents. Mais il y a du potentiel à Bavois. Aujourd’hui, c’est moi qui marque trois fois, mais demain ce sera Mica Martins, Renato Rocha, Omar Bellagra ou Allan Eleouet! Je me sens bien, j’ai vite trouvé mes marques. Je connaissais Omar Bellagra, que j’avais déjà croisé à Naval, en première division portugaise. Je savais déjà que c’était un super attaquant.

Pourquoi avoir rejoint Bavois? Vous étiez titulaire à Fribourg…

Oui, mais j’ai préféré partir. Je leur ai demandé certaines conditions, notamment en ce qui concerne du travail. Ils n’ont pas été en mesure de répondre à mes demandes, donc voilà… J’ai 29 ans, j’ai besoin d’avoir des garanties. Donc quand M. Viquerat m’a appelé et qu’il m’a dit qu’il pouvait m’aider professionnellement, j’ai dit oui tout de suite. Pour ce qui est de l’équipe, je n’avais pas besoin d’être convaincu, j’avais vu par moi-même la saison dernière que Bavois, c’était du sérieux. Il y a les joueurs dont je vous ai déjà parlé, mais aussi Ayoub Rachane, Hicham Bentayeb… Bon, je ne vais pas tous vous les citer, mais il y a un super groupe ici.

Les finales, vous en parlez dans le vestiaire?

Non, on ne parle de rien du tout! Comme je vous l’ai dit, on a battu Martigny, d’accord, mais un Martigny diminué. Non, non, il ne faut surtout pas commencer à parler des premières places. Mais ce qui est sûr, c’est que ça va être compliqué de jouer contre nous. On veut gagner chaque match, à la maison comme à l’extérieur et on a beaucoup de qualités. Ca oui, vous pouvez l’écrire: je viens de Fribourg, mais cette saison, Bavois est bien plus fort, ça n’a rien à voir.