Un FC Rances héroïque s’offre le derby des extrêmes

Comme le dit bien l’adage du club, Rances a été immense pour venir à bout de son voisin, le FC Champvent, sur le score de 2-0. Devant le public toujours aussi enthousiaste du Goran’s Park, un doublé d’Alan Guex a permis aux Rancignolets de surprendre le leader et ainsi quitter la dernière place du classement.

Au coup d’envoi, toutes les statistiques opposaient les deux rivaux du Jura-Nord vaudois. Les Chanvannais occupaient la place de leader invaincu de ce groupe 4 de 3ème ligue et se présentaient comme la meilleure défense de 3ème ligue avec seulement 7 buts encaissés. À l’autre extrême, l’équipe fanion du FC Rances pointait à la dernière place du classement, tout en ayant encaissé 41 buts, ce qui en faisait la défense la plus friable du championnat. Et pourtant, ce sont bien les Rancignolets qui ont remporté les trois points en s’offrant au passage un blanchissage, grâce notamment à une belle solidité défensive.

Duel de longs ballons

Très vite, il est apparu clairement qu’aucune des deux équipes n’était venue au Goran’s Park avec la volonté de poser le jeu. Lors des dix premières minutes, Champvent a dominé la possession du ballon, mais l’utilisait la plupart du temps pour tenter de passer au-dessus de la défense des Rancignolets. Avec courage, celle-ci gérait le jeu long de ses adversaires en restant haut sur le terrain, sans être surprise par les nombreuses tentatives de passe en profondeur de Champvent. « On savait qu’ils allaient venir nous rentrer dedans, donc on a préféré chercher la verticalité. » Confie Marco Malgioglio l’entraîneur Chanvannais. Les duels furent en effet âprement disputés, obligeant l’arbitre à siffler de nombreuses fautes dans la lutte au milieu du terrain. Ces nombreuses interruptions permettaient à Rances de ne pas laisser le rythme du match s’emballer, ni de laisser Champvent installer véritablement sa domination.

Damien Seiler et sa défense ont bien géré le jeu vertical du FC Champvent.

Des Rancignolets combatifs ouvrent le score

Rances répondait par sa première véritable situation dangereuse (hormis quelques corners) après une belle combinaison menée par un Alan Guex déjà remuant. Depuis cette 20ème minute et lors des vingt suivantes, c’est Champvent qui s’offrait les meilleures situations. Dominateurs, les visiteurs passèrent à plusieurs reprises de peu à côté de l’ouverture du score, manquant toutefois de précision dans le dernier geste. À cinq minutes du thé, Champvent mettait de plus en plus le pied sur le ballon et les occasions se faisaient plus rares. Alors qu’on pensait en rester sur un score nul et vierge pour cette première période, une longue ouverture de Théo Guignard sur l’aile gauche trouva Kevin Chautems, auteur d’un bon débordement pour centrer en retrait. Son ballon, repoussé par un défenseur chanvannais, fut repris directement par le pied gauche d’Alan Guex, qui arrivait lancé. Sa frappe croisée au ras du sol transperça deux défenseurs Chanvannais et ne laissa aucune chance à Andrea Guarino. C’était donc 1-0 pour Rances  grâce à un but légèrement contre le cours du jeu, mais loin d’être immérité pour un groupe combatif.

Alan Guex s’est offert un doublé, portant son total à 7 buts en championnat.

Le match s’emballe, Rances tient bon

Dès le retour des vestiaires, Champvent est revenu avec un état d’esprit et un niveau de jeu largement plus adaptés à son statut de leader. La charnière défensive du FC Rances laissait pour la première fois un attaquant chanvannais s’échapper seul face à son gardien, lequel eut le soulagement de voir le ballon passer au-dessus de ses buts. Alors que les occasions s’accumulaient pour Champvent, l’intensité montait encore d’un cran dans les duels. Après un quart d’heure de souffrance, Rances commençait à sortir la tête de l’eau à l’heure de jeu.

À la 65ème minute, Champvent s’offrait sa plus grosse occasion du match. Loris Rochat vit le ballon lui arriver dans les pieds après avoir été écarté de la tête par un défenseur. Seul face au gardien, il ne trouva que la barre transversale pour l’empêcher d’égaliser. Depuis la 70ème minute, le rythme du match, à nouveau dicté par les nombreuses fautes et arrêts de jeu, est redescendu après ces quelques minutes un peu folles. Cela n’empêchait pas Champvent de continuer à se montrer plus dangereux, et frôler à plusieurs reprises l’égalisation.

Alan Guex délivre le Goran’s Park

À la 79ème minute, alors que les Chanvannais poussaient en attaque, Rances réussit à ressortir de sa zone défensive et à s’offrir un contre à trois contre trois. Après un bon débordement sur le côté droit, Kevin Lombardot décala Alan Guex, légèrement en retrait. Le meilleur buteur Rancignolet frappa sans contrôle du pied gauche à l’entrée de la surface et délivra une magnifique frappe enroulée qui toucha le poteau du gardien chanvannais avant de finir au fond. Les hommes de Sébastien Guex et le Goran’s Park pouvaient exploser : ils menaient 2-0 face à un leader décontenancé.

Après une belle remontée et un décalage judicieux de Kevin Lombardot, Alan Guex trouve la faille une deuxième fois.

Après cinq longues minutes de temps additionnel, l’arbitre siffla la fin du match et permit aux Rancignolets de savourer leur victoire. Si celle-ci fut peut-être acquise contre le cours des occasions de but, elle n’en est pas moins méritée pour les hommes de Sébastien Guex, qui ont démontré que toute leur combativité pouvait les mener bien plus haut que la position qu’ils occupent actuellement. Cette victoire leur permet d’ailleurs de remonter à la 10ème position, à trois points de la barre. « On a eu beaucoup de blessés au premier tour, et un calendrier compliqué. Quand il a fallu faire des points contre des adversaires directs, c’était compliqué car il nous manquait des joueurs importants. Cette fin de championnat va être la folie, il n’y a pas d’équipe faible, c’est palpitant. » Affirmait après le coup de sifflet final un Sébastien Guex satisfait. Les Rancignolets avaient donc à cœur de remettre les pendules à l’heure. « On s’est dit que le seul moyen de gagner était de leur mettre la pression et de leur rentrer dedans pour essayer de changer la donne. On avait un plan défensif, avec un repli rapide quand ils avaient le ballon. Les hommes de Marco Malgioglio, quant à eux, ne sont plus invaincus cette saison en championnat, mais gardent leur première place avec cinq points d’avance sur Le Mont. « On se remet toujours en question. Je ne pense pas qu’il y ait d’inquiétude à avoir. Que cela nous serve de leçon et qu’on se remette au travail pour récupérer ces points perdus. » Conclut l’homme fort du Battoir.

24 mars 2024: FC Rances – FC Champvent 2-0 (1-0)

Rances : Seiler ; Chabod, Cottens(C), Guignard, Dreher, Pasteur, Mbaka, Karlen, Guex, Porchet, Chautems.

Entraîneurs: Sébastien Guex, Jimmy Cuérel, Dylan Porchet

Champvent : Guarino ; Da Costa, Fernandes, Zippo, Hartmann, Rochat, Pipic, Bouzoba, Fauvergue, Poncet(C), Ndombele.

Entraîneurs: Marco Malgioglio, Albino Bencivenga

Rédacteur & Photographe: Mathieu Grandchamp

Articles récents

Tour d'horizon

Les fables du ballon rond

Entre duels au sommet et derbys régionaux, le 2ème tour est désormais bien lancé sur les pelouses vaudoises. Si le printemps est encore jeune, certaines

2ème Ligue

Forward s’impose au finish face à Gland

Grâce à sa profondeur de banc et à un mental hors du commun, le Forward Morges s’est imposé dans les derniers instants mardi soir et profite de

Baromètre des talus

Baromètre des Talus

Retour sur les tops et les flops du week-end. Quelles équipes ont réalisé une performance de choix ? Quels collectifs sont rentrés dans le rang ? Quelles