Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/clients/1b32da1c05e8d830d6c7c8e2eb16d637/web/wp-content/themes/fcunited/theme-specific/theme-tags.php on line 867

Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/clients/1b32da1c05e8d830d6c7c8e2eb16d637/web/wp-content/themes/fcunited/theme-specific/theme-tags.php on line 883

“C’est un joueur que l’on connaît bien et que l’on suit depuis longtemps. C’est un grand plaisir de l’accueillir à Yverdon. Cela fait 14 ans qu’il joue en 1re ligue, entre Nyon, Martigny et Echallens et il va nous amener énormément d’expérience. Il a un profil que nous n’avions pas: il peut jouer avant-centre, sur un côté, en dix, en huit et même en tant que latéral!” Philippe Demarque, directeur général du club nord-vaudois, est particulièrement content de la dernière recrue d’Yverdon Sport, Carl Martinet. A 31 ans, le capitaine du FC Echallens Région, qui avait perdu sa place de titulaire en ce début de saison aux Trois-Sapins, vient renforcer avec effet immédiat l’équipe de Julien Marendaz, actuelle deuxième de 1re ligue.

Il va apporter de la maturité à un groupe qui en manque cruellement

Le gaucher s’entraînera en effet dès ce lundi soir à Yverdon, où il sera présenté à ses nouveaux coéquipiers. Tous le connaissent d’ailleurs très bien, lui qui est sans contestation possible l’un des meilleurs joueurs de 1re ligue de la décennie écoulée. YS étant une équipe très jeune, l’arrivée de Carl Martinet, de son intelligence de jeu et de son calme, feront le plus grand bien. Même s’il n’a de loin pas une place de titulaire indiscutable, il apportera énormément de maturité à un groupe qui en manque singulièrement. Les joueurs d’expérience à YS aujourd’hui? Sacha Margairaz, Manuel Bühler et Ange Nsilu. C’est peu, bien trop peu, pour affronter les défis qui attendent le club nord-vaudois.

Yverdon a aussi besoin de ses remplaçants

Si le début de saison est réussi au Stade Municipal, tout n’est pas forcément parfait. Les joueurs ayant moins de temps de jeu s’interrogent sur leur avenir et Eros Pitronaci, “remplaçant” de Manuel Bühler depuis le début de la saison, est déjà annoncé sur le départ. Sa nouvelle destination, un club de 1re ligue, devrait être officialisée bientôt, mais il ne fait déjà plus partie de l’effectif de Julien Marendaz, et YS s’active pour convaincre de rester au club d’autres joueurs mécontents de leur sort et un peu trop impatients. Lianel Lauper, remplaçant désigné en début de saison et désormais titulaire depuis trois rencontres au poste de latéral droit, est peut-être un exemple à suivre, lui qui a su saisir sa chance. Yverdon, c’est sûr, n’arrivera pas en finales sans des joueurs capables de faire la différence en entrant en jeu en cours de match. Un championnat se gagne à dix-huit, au moins. Et cela, justement, un joueur comme Carl Martinet est capable de le comprendre et de l’intégrer.

Carl Martinet part des Trois-Sapins sur un très bon dernier match

Du côté d’Echallens, le départ de Carl Martinet est ressenti comme une surprise, surtout en cours de championnat. Après huit ans passés au club, il a mérité de partir avec les honneurs, lui qui a toujours été un fidèle serviteur du FC Echallens Région. Le timing, mi-septembre, a interpellé les têtes pensantes du club, mais l’effectif dispose de suffisamment de profondeur pour que ce départ ne cause pas trop de dégât sur le terrain. L’histoire retiendra, et c’est une très bonne nouvelle, que le dernier match de Carl Martinet aura été de très bonne facture, avec un but splendide et une performance plus qu’honorable (lire ici). Cela s’appelle partir sur une bonne note et c’est amplement mérité pour ce joueur très élégant et souvent décisif.

Leave a comment

*

code