Au bout d’une nuit de folie, Yverdon a créé la sensation tout en enfonçant encore plus le Lausanne Sport dans la tourmente. Auteur de l’unique but du match, Steve Beleck a permis à tout le Stade Municipal d’exulter, mais également à ses coéquipiers de se hisser dans le dernier carré de la Coupe de Suisse, pour la seconde fois de l’histoire du club après 21 ans !

Décidément, le Lausanne-Sport n’y arrive plus. Après deux matchs de championnat qui s’étaient soldés par deux défaites (NDLR, 1-5 face à Saint-Gall, 0-1 contre Servette), l’arrivée du nouvel entraîneur, Alain Casanova lequel succédait à Ilja Borenovic, les critiques des supporters qui n’en finissent plus, le LS devait absolument sortir la tête de l’eau. Et ce match contre Yverdon tombait à pic pour espérer retrouver un semblant de sérénité et de confiance pour le club phare du canton.

Malheureusement pour les Lausannois, il n’en fut rien. Au contraire, la soirée a été plutôt cauchemardesque. Après seulement 20 minutes de jeu, les visiteurs profitaient pourtant d’une contre-attaque menée par Thomas Trazié. Ce dernier s’embrouillait ballon aux pieds, et le cuir atterrissait malencontreusement dans les pieds du défenseur Yverdonnois, Miguel Rodrigues, qui exploitait merveilleusement bien cette perte de balle en adressant tout de suite le ballon récupéré à Koro Koné, lequel s’en donnait à cœur joie pour user de son expérience et de sa malice pour obtenir un penalty sur une faute commise par le jeune Nassim Zoukit, fraîchement arrivé au club cet hiver. Évidemment, l’expérimenté Steve Beleck se chargeait d’inscrire le premier but de cette rencontre sans trembler.

YVERDON (VD), 8 février 2022, Football, Coupe suisse, 1/4 finale. Yverdon Sport – Lausanne Sp. Steve Beleck, pénalty. (c)FLASHPRESS/ALLENSPACH

Lausanne butait sur un excellent Kevin Martin

Il faut le rappeler, Yverdon ne concède pas, voire très peu de buts à domicile, la tâche allait donc être périlleuse pour les pensionnaires de Super League. A la suite d’un coup franc joué intelligemment par les lausannois, Zeki Amdouni bénéficiait d’une grosse opportunité pour recoller au score. Toutefois, sa tentative trouvait le dernier rempart, Kevin Martin, absolument héroïque tout au long du match, qui se permettait de conserver son 4ème clean sheet d’affilé.

Tout au long de la rencontre, les occasions pleuvaient d’un côté comme de l’autre, à l’image de la tentative de Steve Beleck qui était à deux doigts d’inscrire son doublé. Mais encore celle du Lausannois Rodrigo Pollero, qui manquait de peu d’offrir le but de l’égalisation à ses coéquipiers.

En continuant à se heurter à une défense de fer menée par Hajrovic, le LS allait même se faire une grosse frayeur à la 89e. Sur un centre botté par Steve Beleck, le ballon était dévié par un défenseur lausannois et bloqué in extremis par le portier Mory Diaw qui évitait de peu un autogoal. Malgré leurs efforts, les Lausannois s’inclinaient sur la plus petite des marges face au petit poucet.

YVERDON (VD), 8 février 2022, Football, Coupe suisse, 1/4 finale. Yverdon Sport – Lausanne Sp. 1-0. Kevin Martin. (c)FLASHPRESS/ALLENSPACH

« j’ai travaillé d’arrache-pied pour récolter les fruits de ce travail »

Kevin Martin, gardien du FC Yverdon-Sport

Utilisé comme doublure de Mirko Salvi pendant le premier tour, et profitant actuellement d’une blessure de ce dernier pour saisir sa chance, Kevin Martin a prouvé qu’il pouvait largement assumer le rôle de numéro « 1 » en n’encaissant aucun but lors des quatre derniers matchs. « Je me sens bien, j’avais à cœur de bien préparer cette partie et ça s’est plutôt bien passé pour moi aujourd’hui. Je suis très content pour l’équipe, on a fait un boulot incroyable ce soir, ce n’était pas facile on avait vraiment envie de passer ce tour tout en sachant que face à un club de Super League ça serait très compliqué. Je suis fier d’avoir pu vivre ce moment en présence de toute ma famille dans les tribunes. » confie un Kevin Martin euphorique.

Yverdon Sport – Lausanne-Sport 1-0 (1-0)

But: 22e Beleck. 1-0.

Yverdon: Martin; Rodrigues, Hajrovic, Gétaz; Sauthier (73e Jaquenoud), Lusuena (79e Eberhard), Zock, Le Pogam; Fargues; Beleck, K. Koné (79e Beyer). Entraîneur: Uli Forte.

Lausanne: Diaw; L. Koné, Grippo (67e Monteiro), Sow; Zoukit (46e Trebel); Zohouri (67e Mahou), N’Guessan (76e Ouattara), Trazié, Suzuki; Amdouni, Pollero. Entraîneur: Alain Casanova.

Remarques: Stade municipal, 2770 spectateurs.

Rédacteur : Achraf Mouchrif

Crédit photo : Flashpress Olivier Allenspach

Leave a comment

*

code