Lionel Zouma, frère de Kurt, qui évolue à Chelsea, arrive dans le club du président Wiliam Von Stockalper. Défenseur central, il va amener son expérience glanée dans une déjà longue carrière alors qu’il n’a que 27 ans. Rencontre.

Comment avez-vous atterri à Vevey ?

Depuis le début de la crise du COVID, je n’ai pas pu rejouer. À Oman (NDLR Il évoluait au Dhofar Club), ça se passait très bien, j’ai participé à 21 matchs. Malheureusement, avec cette situation que l’on vit, c’était compliqué et ma famille était loin. Mon agent, qui est également mon cousin, m’a présenté le club veveysan. Je me suis déplacé pour rencontrer Salima Karib (NDLR Directeur sportif) et William Von Stockalper (NDLR Président). Ils m’ont motivé en me parlant de leur projet. En plus, ma famille habite à Lyon, je suis proche d’elle avec mon nouveau défi à Vevey.

De quel projet s’agit-il ?

Le but est de faire monter Vevey au plus haut niveau possible. Ils (NDLR les dirigeants) s’accordent quelques années pour atteindre la 2e division ! Ils vont se donner les moyens pour arriver à cet objectif.

Président de Vevey United, William von Stockalper a le sourire

Connaissez-vous le foot suisse, vaudois en particulier ?

L’équipe nationale possède de bons footballeurs qui évoluent dans les grands championnats. Je connais bien Bâle, car Sochaux, où je jouais en D2 (NDLR : il a été formé dans le club de Franche-Comté), était proche. Je me réjouis aussi d’aller voir Lausanne Sport. Le cadre de vie, la proximité avec ma famille ainsi que le niveau footballistique vont me permettre de m’épanouir et de retrouver le haut niveau avec Vevey.

À Sochaux, vous avez fait vos débuts en Ligue 1 lors de la saison 2011/2012 avec un contrat professionnel à la clef. Ensuite, cela se complique avec plusieurs expériences à l’étranger. Pourquoi n’avez-vous pas poursuivi votre chemin au sein du club français ?

J’ai subi une grave blessure au tibia. Pendant 3 ans, je suis resté hors des terrains de foot ! J’ai rejoué quelques matchs en D2, mais c’était la fin de mon contrat. Je n’ai pas encore pu rebondir, mais ça sera peut-être ici à Vevey, qui sait ?

Pouvez-vous nous parler de vos qualités footballistiques et ce que vous allez apporter à Vevey United ?

Premièrement, je vais amener mon expérience que j’ai accumulée dans mon passé. Ensuite, je suis quelqu’un de très déterminé. J’aime le combat physique et j’ai un bon jeu de tête grâce à ma taille (NDLR 1m96). Je ne lâche jamais rien et je sais répondre aux qualités des adversaires.

Votre petit frère évolue à Chelsea dans le championnat anglais. Est-ce qu’on pourra le voir dans les tribunes du stade de Copet ?

S’il a le temps, il viendra, mais c’est toujours difficile d’en trouver quand on est professionnel. On est une famille très soudée. C’est mon frère, c’est mon sang. On s’appelle beaucoup, je le soutiens comme je peux. Dans le championnat anglais, ce n’est pas évident, mais il fait tout en œuvre pour être au top. Il reste lui-même et garde la tête sur les épaules.

Entraîneur du club veveysan, Christophe Caschili se réjouit de diriger Lionel Zouma

Vous êtes l’ainé, mais qui conseille qui finalement ?

(rires) C’est un peu les deux. Je reste le grand frère et je m’appuie sur mon expérience afin d’échanger avec lui.

Est-ce que c’est grâce à vous qu’il est devenu défenseur central ?

Non, non, moi j’avais débuté en attaque ! Ensuite, petit à petit, j’ai reculé sur le terrain. J’ai même été gardien plusieurs fois (rires).

Merci beaucoup, Lionel, et bonne chance !


(Crédit photo: Facebook de Vevey United)

Leave a comment

*

code