Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/clients/1b32da1c05e8d830d6c7c8e2eb16d637/web/wp-content/themes/fcunited/theme-specific/theme-tags.php on line 867

Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/clients/1b32da1c05e8d830d6c7c8e2eb16d637/web/wp-content/themes/fcunited/theme-specific/theme-tags.php on line 883

“Si on a su réagir? Oui! Et même mieux que ce à quoi je m’attendais. On a fait un match sérieux, très solide. Un vrai match à l’extérieur bien maîtrisé, en fait, sur une pelouse où il n’est jamais facile de venir gagner. Je n’ai que du positif à dire des gars après ce match. On a bien défendu, puis on a fait la différence sur balle arrêtée. On a été sérieux.” Bekim Uka était forcément heureux, après les trois points gagnés par son FC Bavois à Coppet face à l’US Terre Sainte, samedi. Plus que le résultat, c’est la manière qui a plu à l’entraîneur du FCB.

La veille, son président lui avait enlevé une bonne partie de la pression en déclarant, devant les 554 convives du repas de soutien du club, que tout ce qui lui importait était de terminer “dans la partie de gauche du télétexte”, c’est-à-dire dans les sept premiers. Une manière élégante de dire que Bavois est ambitieux, mais avec humilité…

Marco Grosso dans les buts, Dren Basha sur l’aile

“On a montré un beau visage, c’est vrai. C’était un match engagé, une vraie bataille. Terre Sainte, avec ses grands gabarits, nous a grimpé dessus, mais on a bien répondu et nous aussi, on leur a grimpé dessus”, imageait Marco Grosso, lequel a été aligné par Bekim Uka samedi. Pour le match inaugural face à Fribourg, Daniel Passera lui avait été préféré, et aucun des deux gardiens n’est assuré de quelque chose pour ce deuxième tour. Cette remarque vaut aussi pour le reste de l’effectif, puisque l’entraîneur du FCB avait décidé de procéder à quelques changements par rapport au premier match. Renato Rocha retrouvait “sa” place en pointe, tandis que Dren Basha était titularisé pour la première fois. La très bonne charnière centrale du premier tour composée d’Hicham Bentayeb et d’Esteban Rossé était reformée, tandis que Yannick Bovay était aligné au milieu, son poste de prédilection.

Yannick Bovay pour le 0-1, Renato Rocha pour le 0-2

C’est d’ailleurs lui, Bovay, qui allait libérer les siens. Comme souvent au bon endroit, il inscrivait le 0-1, à la 70e, profitant d’une balle arrêtée déviée au premier poteau par Nicola Zari. Yannick Bovay? Ce n’est pas le plus grand, pas le plus technique, mais il sent tous les coups à la perfection et, de son poste de milieu défensif ou défenseur central, marque plus de buts que des attaquants que l’on connaît mais qu’on ne dénoncera pas. Un but d’avance pour Bavois et bientôt deux grâce à Renato Rocha, servi par Esteban Rossé. “Il a marqué un joli but, une vraie réussite d’avant-centre”, le complimentait Bekim Uka, qui s’y connaît assez bien en la matière. 0-2, score final.

“C’est ça, la beauté du foot”

“Je pense qu’on a mérité de gagner, mais Terre Sainte nous a mis en difficulté”, reconnaissait sans peine Marco Grosso, aussi lucide et objectif après le match qu’il peut être de mauvaise foi pendant les 90 minutes de jeu. Bavois, grâce à ce succès, revient à la 4e place, tout près des finales. De quoi faire sourire Bekim Uka? “Bien sûr! Azzurri perd, Yverdon et Echallens font match nul, Stade-Lausanne gagne… C’est ça, la beauté du foot! On le sait, ce championnat est comme ça et il va être indécis jusqu’au bout.”

Terre Sainte? Il serait bon de faire des points assez vite

Terre Sainte, de son côté, a bien mal débuté l’année avec une défaite cruelle à Echallens la semaine dernière (lire ici) et celle-ci face à Bavois avec quasiment le même onze de départ. Fribourg (6 points en deux matches) est repassé devant et semble parti pour ne jamais retourner sous la barre et l’USTS, désormais, n’a plus que quatre unités d’avance sur Martigny. C’est peu et beaucoup à la fois et Terre Sainte a toujours le même problème: son manque de percussion offensive. Il n’y a pas encore urgence, mais il serait bon de faire des points assez vite. Les prochains matches? A Lancy et face à Azzurri, à la maison, avant un déplacement ultra-important à Martigny. L’USTS serait bien inspirée de sortir de cette série avec 4, 5 ou 6 points au compteur.

Leave a comment

*

code