Haute-Broye surprend Bosna Yverdon sur son terrain

Bosna Yverdon – AS Haute-Broye 1-3 (1-1)

Buteurs : 13e Da Silva 1-0 ; 44e Fedrigo 1-1 ; 58e Guignard 1-2 ; 65e Vuagniaux 1-3

Pourtant impressionnant durant la saison, Bosna Yverdon s’est incliné contre Haute-Broye après avoir mené au score.

Réaction de l’entraîneur de Haute-Broye, Daniele De Nardis

«On a réalisé un gros match à Yverdon, un endroit compliqué à jouer avec un petit terrain pas en très bon état. Ce n’est pas facile de sortir du joli foot, mais on avait deux belles équipes sur la pelouse et un Bosna très technique.

J’aimerais d’abord féliciter l’arbitrage extraordinaire. Le trio a été très bon et nous a laissé de l’espace et a très bien sifflé. On voudrait ça tous les week-ends.

Sur l’ensemble de la rencontre, on mérite la victoire, on a dû avoir la possession durant 1h environ. Bosna nous attendait et procédait avec de longs ballons en avant, mais on a été costauds défensivement et utilisé notre capacité à aller de l’avant.

L’équipe a montré du caractère surtout qu’on encaisse rapidement le 1-0 avec un joueur de moins sur pelouse, car il était blessé. Droit derrière, Bosna ratait un penalty et on a égalisé par Mael Fedrigo juste avant la mi-temps sur une action collective. À la 58e, Samuel Guignard tirait un coup franc depuis le milieu de terrain, ce qui veut dire à peu près à 30 m (rires). Le ballon partait en pleine lucarne. Le troisième but qui a été inscrit par Jordane Vuagniaux fait suite à un joli mouvement collectif. Dans le dernier quart d’heure, on a subi, car Bosna venait fort, mais on a été costauds et on aurait même pu planter le quatrième ou le cinquième.

Cette victoire nous place dans une position rassurante. Bosna était l’épouvantail du groupe. J’aurais volontiers signé pour revenir avec un point d’Yverdon… C’est très bien pour le moral et le mental. On a pris un léger ascendant, mais rien n’est fait. Lors des dernières finales, on avait également gagné le premier match, mais on n’était pas monté. Maintenant, on est concentré sur la rencontre de mardi contre Assens. On va éviter l’euphorie.

Je tiens vraiment à remercier nos magnifiques supporters venus en nombre nous soutenir ainsi que le groupe. On était 23 à faire le déplacement y compris les blessés et les non convoqués. C’est la preuve que notre équipe est solidaire. »



FC Assens – Prangins Sport 1-2 (1-1)

Buteurs: 30e Weissenberger 1-0, 39e/63e Quillez 1-1 / 1-2

Face à une équipe d’Assens joueuse et qui a terminé première de son groupe, Prangins, pas favori, s’est néanmoins imposé grâce à son aîné Pierre Quillez, 44 ans, auteur d’un doublé !

Réaction de Stéphanie Prieur, entraîneur de Prangins :

« On est rentré dans le match timidement face à une très belle équipe d’Assens. Les 10 premières minutes étaient compliquées. Sur l’ensemble de la première mi-temps, notre adversaire a eu le ballon, mais on a eu les occasions, surtout en contre.

A la 30e, le cuir passait dans l’intervalle, l’ailier, proche de la ligne de touche, rentrait sur l’intérieur et pouvait armer une frappe qui ne laissait aucune chance à notre portier. Même après l’ouverture du score, on ne s’est pas excités, on est restés calmes, car on savait que ce genre de match se jouait sur des détails. On a égalisé à la 39e par Pierre Quillez. Un tir des 16m est contré, ça revient sur un de nos joueurs qui peut décaler à l’entrée des 16m sur Pierre qui ajustait parfaitement le dernier rempart. Juste avant la mi-temps Cardello partait seul affronter le gardien, il est stoppé dans son élan, mais l’arbitre n’a pas sifflé un penalty…

En deuxième période, c’était une rencontre différente, jouée sur un faux rythme. On a bien contré Assens et à la 63e, Pierre Quillez doublait la mise à la suite d’un débordement et d’un centre venu de la droite, il a réceptionné le cuir et a placé le ballon au bon endroit. Durant le dernier quart d’heure, on a beaucoup souffert. Assens poussait, mais on a su répondre présent.

C’était un match très compliqué, mais sur l’ensemble notre victoire est méritée. J’aime vraiment bien cette équipe d’Assens, elle joue au football, elle ose. Franchement, c’était une belle journée : il y avait un grand soleil, le terrain était parfait, il y avait trois arbitres, c’était fair-play, les entraîneurs et les dirigeants d’Assens étaient très sympathiques.

Je tiens à remercier Footvaud avec votre article (Présentation du groupe 1 de 3e ligue). Vous avez motivé nos vieux (rires). »


Napoli domine son sujet contre Italia Nyon

AS FC Napoli Vevey – FC Italia Nyon 3-1 (2-1)

Buteurs: 8e Martins 1-0, 11e Das Dores 2-0, 18e Hausmann 2-1, 76e Hoch 3-1

Rapidement devant au tableau d’affichage avec deux longueurs d’avance, Napoli s’est finalement imposé 3-1 contre Italia Nyon.

Ismael Luis Alves, entraîneur de Napoli Vevey :

« Je suis évidemment très content. Franchement, c’était notre seul match à la maison, il devait y avoir au moins 300 personnes pour nous encourager et les trois points sont très importants pour la suite. En plus, la rencontre s’est déroulée dans un bon état d’esprit et mon équipe a montré un excellent niveau.

A la 8e minute, on a profité d’une longue touche qui est déviée par notre attaquant sur Guerreiro qui envoie une demi-volée. 180 secondes plus tard, c’était déjà 2-0, sur un corner joué à deux, Das Dores s’avançait et envoyait le cuir dans la lucarne opposée.

On a bien continué en se procurant 2-3 occasions, mais sans parvenir à la mettre au fond. On a fait très mal sur les débordements avec notre vitesse. Cependant, on a encaissé à la 18e sur un corner, le ballon est renvoyé, mais il revient sur la tête d’un adversaire qui était bien seul. Ensuite, Nyon a eu la possession jusqu’à la 40e, mais sans parvenir à se montrer dangereux.

À la 76e, notre capitaine Casella débordait et centrait en retrait pour Hoch qui inscrivait la troisième réussite. Vu le score, on a bien géré la fin de match, on a pu faire tourner pour que tout le monde participe à la fête.

Je pense que l’on avait une meilleure cohésion d’équipe, on a bien maitrisé notre sujet. Il est vrai que le petit terrain nous a aidés. Ça nous donne confiance pour la suite.

Je tiens à remercier nos adversaires qui se sont montrés très fair-play durant la partie et sont restés à la fin pour faire marcher la buvette. »


Plus solide, Venoge domine Epalinges

FC Venoge – FC Epalinges 3-0 (1-0)

Buteurs: 27e Maddalena 1-0, 66e Mbaka 2-0, 93e Gaspar 3-0

Dominateur, le FC Venoge s’est imposé 3-0 contre Epalinges à domicile.

Rade Milicevic, entraîneur FC Epalinges :

« En face, Venoge, c’est fort… Sur le match, ils avaient plus le ballon. Je regrette plusieurs situations litigieuses, car selon moi, sur le premier but, il y avait hors-jeu…

Le match sur l’ensemble était très fair-play, mais avec la chaleur il a perdu de l’intensité. Néanmoins, il faut avouer que Venoge était plus prêt que nous. Ils ont fait de très jolies combinaisons, mais jouaient également avec de longs ballons vers l’avant.

On aurait mérité un ou deux penaltys qui n’ont, malheureusement, pas été sifflés. Mais bon finalement, je n’ai pas trop de regrets. En face, il y avait vraiment de grosses individualités, ils ont maitrisé leur sujet, ils ont aussi touché le poteau.

On n’est pas passé à côté de notre rencontre. On a fait notre match, on s’est procuré 2-3 occasions, mais la victoire de Venoge est méritée et la partie a été très fair-play.

Maintenant, on oublie et on se projette pour le match capital de mercredi contre Napoli qui nous a battu deux fois en championnat. Si on veut encore avoir une possibilité de jouer la promotion dimanche contre Italia, on doit gagner.

Les deux prochaines rencontres seront à domicile, il va faire plus frais et on va peut-être récupérer 2 joueurs. On a encore notre destin en main avec un meilleur fair-play. »

Leave a comment

*

code