« Une équipe avec un cœur énorme, et comme diraient les joueurs, c’est l’esprit GB »

« Une équipe avec un cœur énorme, et comme diraient les joueurs, c’est l’esprit GB »

Genolier-Begnins se hisse dans le dernier carré de la Coupe vaudoise, après avoir obtenu sa qualification face à Racing au terme d’une séance de penalty. L’équipe de la Côte affrontera le FC Assens, pour cette finale qui s’annonce d’ores et déjà passionnante à Ecublens . Découvrez en interview, Xavier Hochstrasser, ancien joueur professionnel et entraîneur de GB depuis bientôt une année. Il revient avec nous sur cette qualification en coupe, et retrace rapidement son passé dans les hautes sphères du football.

Bonjour Xavier, pourriez-vous vous présenter pour nos lecteurs ?

Bonjour, Xavier Hochstrasser, j’ai 34 ans et je suis actuellement l’entraîneur de la « une » de Genolier-Begnins depuis juillet 2022. A côté, je suis aussi le directeur technique des actifs jusqu’en B1.

J’ai du arrêter le foot car j’ai eu des problèmes d’arthrose a la hanche, aujourd’hui, j’ai une prothèse complète de hanche depuis 4 ans, ce qui m’empêche de jouer au foot. Mais je peux courir, faire pleins d’autres sports sans contact, sans ressentir aucune douleur.

C’est un kiff total d’être à la tête de cette première équipe

Xavier Hochstrasser

Votre parcours dans le monde du ballon rond ?

J’ai commencé le foot très tôt au FC Onex, je suis passé dans la formation par Etoile-Carouge et le FC Servette. Je totalise 10 ans de carrière pro: j’ai débuté à Servette en 2005 après la faillite du club. Par après, je suis passé en 2006 à « YB » pendant 4 ans et demi, le Calcio Padova (6 mois dans un championnat italien), le FC Lucerne (3 ans), le Lausanne-Sport (1 an) et pour finir, le FC Le Mont (1 an).

Xavier Hochstrasser, lors de son passage à « YB »

J’ai joué de la Super League à la 5e ligue, en passant par la Promotion League et la 2e ligue.

Pourriez-vous nous résumer cette demi-finale contre Racing ?

Un très bon match contre une très bonne équipe. Racing a eu plus le ballon que nous, on s’est battu avec nos forces. Il y a eu très peu d’occasions des deux côtés. Un poteau pour eux et une latte pour nous. L’objectif est atteint : la finale.

Aviez-vous préparé la séance de penalty ? Comment avez-vous géré cette pression supplémentaire ?

Avant chaque match de coupe, j’ai fait une séance de penalty, et cela également lors du dernier entrainement. Mais l’entrainement et le match, c’est le jour et la nuit. La pression est différente, on a essayé de ne pas se mettre de pression supplémentaire. Le message a été « prenez une décision, tirez fort, et même les meilleurs peuvent rater un penalty ».

Dernier tir au but de « GB »

Votre sentiment après le coup de sifflet final ?

On l’a fait! C’est un sentiment de fierté personnel, mais je suis surtout fier de mes joueurs, mon staff, et le soutien du club! C’est une équipe avec un cœur énorme, et comme diraient les joueurs « c’est l’esprit GB ».

Sortie d’équipe

Qui succédera au FC Gland ?

Retrouvez le FC Genolier-Begnins et Xavier Hochstrasser à Ecublens le 18 du mois prochain qui tenteront de décrocher la Coupe vaudoise, face au valeureux FC Assens de Didier Schütz.

Rédacteur : Suat Jashari

Articles récents

Footvaud Awards

Short lists Footvaud Awards : Meilleur entraîneur

Découvrez ci-dessous les 5 nominé(e)s choisit par catégorie de l’édition 2023-2024. 7 catégories sont à l’honneur pour cette première soirée. Les votes des lecteurs se

Footvaud Awards

Short lists Footvaud Awards : Meilleur-e gardien-ne

Découvrez ci-dessous les 5 nominé(e)s choisit par catégorie de l’édition 2023-2024. 7 catégories sont à l’honneur pour cette première soirée. Les votes des lecteurs se