Toute l'actualité du football Vaudois

Huit promus de plus en 5e ligue!

L'ACVF a pris une décision forte pour la saison à venir. Dans dix mois, les groupes de 4e ligue passeront de 11 à 12 équipes. En clair? Il y aura 8 promus de plus, c'est officiel et définitif! Ainsi, les premiers de chaque groupe de 5e ligue, ainsi que tous les deuxièmes, au minimum, quitteront leur championnat pour monter d'un cran. Il s'agit donc de la saison ou jamais pour les équipes de 5e ligue, qui seront entre 15 et 18 à être promues en 4e ligue.

5e ligue - 25 août 2015

L'ACVF a pris une décision forte pour la saison à venir. Dans dix mois, les groupes de 4e ligue passeront de 11 à 12 équipes. En clair? Il y aura 8 promus de plus, c'est officiel et définitif! Ainsi, les premiers de chaque groupe de 5e ligue, ainsi que tous les deuxièmes, au minimum, quitteront leur championnat pour monter d'un cran. Il s'agit donc de la saison ou jamais pour les équipes de 5e ligue, qui seront entre 15 et 18 à être promues en 4e ligue.

Il faudra quasiment le faire exprès pour ne pas monter en 4e ligue cette saison, en tout cas pour les équipes ambitieuses de 5e ligue. L’ACVF a en effet officiellement décidé de faire passer les huit groupes de 4e ligue de onze à douze équipes et, comme souvent, la « Vaudoise » a décidé de privilégier les promus. Gilbert Carrard, le chef des compétitions de l’ACVF, nous l’a communiqué en ce début de semaine: oui, il y aura 15 équipes, au minimum, qui monteront de 5e en 4e ligue dans dix mois! Les clubs en ont été informés à Vevey lors de la séance d’information aux clubs.

Le meilleur troisième montera de toute façon!

Ainsi, Etoile Bonvillars (photo) peut espérer jouer la montée, entre de nombreux autres. Les modalités de jeu pour la saison 2015/2016 prévoient ainsi entre 15 et 18 clubs promus, selon le nombre de relégués vaudois de 2e ligue inter en 2e ligue. Vu qu’il y a sept groupes en 5e ligue, les deux premiers et le meilleur troisième monteront de toute façons et le quatrième meilleur troisième pourrait également y arriver. Bref, on y revient: il faudrait vraiment le vouloir pour ne pas monter d’une ligue en juin 2016. « C’est une bonne année pour la 5e ligue, oui », sourit Gilbert Carrard

La 5e ligue plus attractive dès la saison prochaine?

« L’année prochaine, nous allons prendre des mesures pour rendre la 5e ligue plus attractive », promet Gilbert Carrard en guise de conclusion. Un groupe fort? Des groupes forts? Encore plus de montées? Des finales? « On verra, on a le temps d’y penser », termine le chef des compétitions.

À lire également