Toute l'actualité du football Vaudois

Lonay va chercher un très bon point à Bussigny

Martial Guillemer a égalisé en toute fin de match pour le FCB, qui peut regretter le grand nombre d'occasions manquées. Ce match de reprise entre deux finalistes malheureux de 4e ligue il y a quelques semaines, et qui avaient tous deux un nouvel entraîneur sur le banc, s'est donc soldé par un match nul 1-1, plutôt bien payé pour Lonay.

4e ligue - 20 août 2015

Martial Guillemer a égalisé en toute fin de match pour le FCB, qui peut regretter le grand nombre d'occasions manquées. Ce match de reprise entre deux finalistes malheureux de 4e ligue il y a quelques semaines, et qui avaient tous deux un nouvel entraîneur sur le banc, s'est donc soldé par un match nul 1-1, plutôt bien payé pour Lonay.

Ils sont passés tout près, et l’un et l’autre, il y a quelques semaines. Tous deux finalistes, dans des groupes différents, Bussigny et Lonay se sont retrouvés ce jeudi pour l’ouverture officielle du championnat de 4e ligue. Et tous deux, après l’échec en finales, ont changé d’entraîneur, mais dans des circonstances différentes.

Deux nouveaux entraîneurs

Là où Alain Ruchat est parti avec fracas, licencié par surprise (lire ici) et remplacé par Giuseppe Guzzardi, la transition s’est faite en douceur à Lonay, où Serge Limat avait annoncé son départ bien avant les finales. Il était là, d’ailleurs, le désormais co-responsable technique du FC Lonay, un poste qu’il partage avec Michel Fossati. Autant dire qu’il y a un puissant niveau d’analyse et de théories en tout genre dans ce duo, qui devrait permettre à Lonay de se structurer pour, pourquoi pas, aller chercher la promotion dans douze mois. Disons-le ainsi; le nouvel entraîneur Donatello Padula n’a pas de pression, mais tout pour bien faire.

Deux des favoris? Sans doute, oui

Lonay et Bussigny se sont donc trouvés face à face en ce jeudi soir et il est permis de penser que ce sont deux favoris de ce groupe 1 qui s’affrontaient. Les autres prétendants aux finales? Tolochenaz a une chance, sans doute, tout comme Etoile Lausanne. Bursins-Rolle-Perroy II et Gland IIA, voire Echichens II? Aussi, peut-être, et on n’écartera pas Ecublens II tout de suite. Bref, il y aura de la concurrence, mais Bussigny et Lonay font incontestablement partie des grosses écuries de cette poule.

Bussigny dominateur d’entrée

Le match? Dominé par Bussigny, incontestablement. Giuseppe Guzzardi, ancien entraîneur de SLO II et de Cheseaux, a montré un beau visage d’entrée, se créant les meilleures occasions. Lonay a souffert pendant le premier quart d’heure, concédant un bon nombre d’occasions. Lundrim Demiri, l’avant-centre du FCB, a même trouvé la latte (24e) et Lonay n’a pu frapper qu’en contre. Le 3-5-2 de Donatello Padula a montré quelques limites sur les côtés d’un point de vue défensif. Sous pression, Lonay a eu de la peine à ressortir les ballons et le 0-0 de la pause était quelque peu miraculeux.

Lonay ouvre la marque contre le cours du jeu

Surprise, le premier but est tombé à la 47e… pour Lonay. Un débordement du très bon Yann Müller côté droit, un centre au cordeau, et un malheureux défenseur de Bussigny n’a pu que tromper son propre gardien. 0-1 d’entrée et un FCB qui devait redoubler d’efforts pour espérer revenir dans ce match. Cela a été chose faite à la 80e, sur une énième occasion. Martial Guillemer, en bon capitaine, a pu envoyer une frappe vicieuse de 25 mètres, laquelle a rebondi devant Denis Prior et l’a trompé. 1-1 à la 80e et dix minutes à tenir pour Lonay, qui a cru craquer à la 90e lorsque Toni Giangregorio, tout seul, a pu armer une volée à douze mètres. Hélas pour Bussigny, l’envoi n’était pas cadré et Lonay a pu défendre son point jusqu’au bout.

Les deux entraîneurs se sont félicités

Au final, les Lonaysans peuvent même se sentir frustrés, eux qui ont vaillamment défendu leur avantage et n’ont craqué qu’à la 80e. Ils auraient pu imaginer débuter par trois points, mais peuvent être fiers de leur prestation et de leur état d’esprit. Les deux entraîneurs se sont d’ailleurs mutuellement félicités et remerciés à la fin du match. Leur échange? « Il y a eu des duels, de l’engagement et du fair-play. Vivement le match retour », se sont dit Giuseppe Guzzardi et Donatello Padula. La reprise a été de bonne qualité en 4e ligue, c’est vrai. De quoi donner le ton de la saison?

Des tenanciers absolument géniaux à la buvette

Le mot de la fin? On le dit à chaque fois qu’on vient à Bussigny, mais il n’y a pas de mal à répéter les vérités: le couple de buvetiers est absolument fantastique. On n’ose pas écrire que le FCB a la cantine la plus sympathique du canton, parce qu’on a envie d’être bien accueillis partout, mais ces deux personnes-là ont quelque chose de spécial, qui est à mi-chemin entre la chaleur humaine et l’humour. Ce sont des gens comme eux qui font du football vaudois ce qu’il est: un formidable lieu de rencontre et d’échange. Et on le dit d’autant plus volontiers qu’on n’a absolument aucune idée de ce que font ces gens dans la vie, ni qui ils sont. Simplement, quand on est dans leur buvette, on y est bien. Bravo et merci.

Ils ont dit à Footvaud.ch

Giuseppe Guzzardi, entraîneur de Bussigny

On perd deux points aujourd’hui, oui. Avant le match, j’aurais signé pour 1-1, vu qu’on s’avançait un peu dans l’inconnue, face à un excellent adversaire. Au vu du match, on aurait pu espérer mieux, c’est sûr, mais on va largement s’en contenter. C’était une bonne partie, avec deux bonnes équipes, et on aurait dû marquer en première période pour prendre l’avantage. On a encore des joueurs en attente de qualification, dont Urim Gashi, de Saint-Prex, et un très bon joueur de 1re ligue. L’objectif? Je ne m’en fixe plus, parce que quand on s’en fixe, on ne les atteint pas (sourire). On va prendre match après match et on verra où on est à la trêve. On fera les comptes en novembre, mais jusque-là, on va y aller tête baissée sans regarder le classement et sans se fixer aucun but autre que de gagner le match d’après.

Donatello Padula, entraîneur de Lonay

C’est un bon point, oui. Je suis d’accord avec vous quand vous dites quand on s’en sort bien, mais je regrette un peu ce but pris à la fin… Ils avaient passé à trois attaquants, donc on a mis quatre défenseurs et on les contenait plutôt bien. Et puis, il y a eu ce ballon perdu dans l’axe et cette frappe vicieuse, qui a conduit à leur égalisation. Mais sur le match, globalement, on s’en sort bien, oui. Si on va jouer à trois derrière toute la saison? Le maximum du temps, oui. Cela nous permet d’être plus dangereux offensivement et j’ai déjà expérimenté ce système à Savigny et à Vignoble, il permet de mettre de la pression sur l’adversaire. Je suis content des gars, tout se passe bien pour l’instant. Je sais que je succède à un monument, Serge Limat, mais tout va bien. Lonay est un club super, avec un président vraiment au top. L’objectif? Je n’ai aucune pression, on doit simplement faire le mieux possible, mais j’ai confiance, on va jouer le haut. Il nous manque encore quatre joueurs, tous en vacances.

Les hommes du match

A Bussigny, très bon match du milieu de terrain Matias Schiffrin. Un guerrier, très à l’aise avec le ballon, aussi bien à l’aise dans le repli défensif que dans le jeu vers l’avant. Un très bon joueur, vraiment, que l’on avait déjà vu très à son avantage les saisons précédentes. Toujours aussi fort, donc. Lucas Di Lallo a été constamment dangereux, mais a énormément manqué d’efficacité. Dommage, car il a de réelles qualités. Il devrait marquer passablement de buts cette saison, si ses blessures le laissent tranquilles. Il n’aura pas toujours autant de poisse que ce jeudi soir.

Yann Müller a peut-être été le meilleur lonaysan ce soir. Aligné sur le côté droit du 3-5-2 de Donatello Padula, il a percuté quand il le fallait et défendu quand il le fallait. Très intelligent, il comprend le jeu et fait les bons choix tactiquement. Il lui a simplement manqué un peu de lucidité dans le dernier geste. Un de ses centres a amené le 0-1, mais quelques-uns ont fini au huitième poteau ou dans les pieds d’un adversaire. Mais on a aimé sa prestation. Sinon? Le capitaine Romain Prior a été bon. Une valeur sûre dans l’axe et, même s’il était un peu chafouin à la fin du match, il peut être fier de sa prestation. A noter le très bon match de Denis Prior dans les buts, surtout en première période. S’il y avait 0-0 à la pause, c’est en grande partie grâce sa prestation.

Les prochains rendez-vous

Les deux équipes rejouent le dimanche 30 aout. Lonay recevra Tolochenaz (derby!) à 13h30 dans son chaudron En Faclay. Le même jour, à 15h30, Gland IIA accueillera Bussigny.

FC Bussigny – FC Lonay IA 1-1 (0-0)

Buts: 47e N. Fiorini, autogoal; 80e Guillemer 1-1.

Arbitre: M. Ozkan.

Bussigny: L. Fiorini: Mury, Müller, N. Fiorini, Baur; Guillemer, Mat. Schiffrin; Cordey, Di Lallo, Mar. Schiffrin; Demiri.

Sont entrés en jeu: Maradan, El Moussouli et Giangregorio.

Entraîneur: Giuseppe Guzzardi

Lonay: D. Prior; Ragonese, Lagrive, Fiol; Klaus, R. Prior; Müller, Anoz, Friedrich; Nava, José Abreu.

Sont entrés en jeu: Borboën, Siegfried et Streuli.

Entraîneur: Donatello Padula.

Terrain des Isles.

À lire également